Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 octobre 2014 - 06:00

Hurlements, zombies et scènes morbides dans la « Zone Toxic » du savant fou

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le délire du savant fou a fait son œuvre et une « Zone Toxic » a été érigée en Beauce. Des zombies, une forêt angoissante et un manoir hanté, voilà ce qui attend le public à ce nouveau parc thématique qui est maintenant accessible à Beauceville.

Le parcours offert sur place est constitué de trois attractions : le Frisson 66 (pour tous), le Manoir hanté (13 ans et plus), et le Placard (4 à 12 ans).

Frisson 66 est un trajet d’un kilomètre en forêt qui présente six scènes en sons et lumières relatant l’histoire du savant fou. Tout au long du parcours, le public aura droit à des paysages morbides qui sont à la fois d’une grande beauté. Les nombreux comédiens, vêtus et maquillés en zombies ou en militaires, donnent une touche intéressante à cette attraction par l’intensité de leur jeu. Que ce soit les craquements de branches, les hurlements, l’insistance des créatures affamées et l’immobilité troublante des monstres qui nous regardent, tout a été pensé pour cultiver la peur. Notons la participation de Michelle Lambert (Noir silence) et de Style Musique à la création de ce trajet en sons et lumières.

Le Manoir hanté est un parcours intérieur lugubre truffé de pièges et de zombies, positionnés stratégiquement afin de soutirer des cris de terreur aux visiteurs. On raconte que c’est à cet endroit que le savant fou y collectionne ses monstrueux cobayes, issus de ses terribles expériences… Sur place, on peut constater des décors d’une grande qualité. En fait, ceux-ci sont le fruit du génie d’Éloi Thibodeau, créateur du parc « Éloland ».

Finalement, le Placard est la troisième attraction où le savant fou y entrepose ses nombreux habits. C’est également à cet endroit qu’il s’adonne à diverses folies créatrices. Histoire de permettre aux parents d’effectuer seuls une partie du parcours de la « Zone Toxic », ceux-ci peuvent laisser leurs enfants au Placard souligne Marie-Hélène Lepage, présidente du parc thématique. « Les enfants peuvent s’y amuser et ils y seront transformés en véritables petits zombies pendant que vous faites le Manoir hanté », explique-t-elle.

Autres activités

Par ailleurs, trois activités et événements se sont greffés à la « Zone Toxic ». D’abord, les ateliers « Comment c’est fait? » ont été conçus spécialement pour les élèves du 3e cycle du primaire. Lors de l’activité d’une durée de 1 h 30, les jeunes découvrent l’envers du décor et la mise en scène du parc thématique. Par la suite, bien que des soirées corporatives aient lieu sur les heures d’ouverture régulières, les organisateurs ont ajouté la date du 29 octobre à cet effet pour rendre l’expérience entre collègues encore plus intéressante. Puis, lors de la course « Sauve ta peau », les coureurs devront effectuer une distance de 2,5 km pendant laquelle ils seront pourchassés par des zombies. L’événement se tiendra le 1er novembre à 19 h. Le coût d’inscription est de 40 $.

La « Zone Toxic » est située au 990 du rang Saint-Charles à Beauceville (parc Éloland). L’activité se déroule lors des trois dernières fins de semaine d’octobre, soit du 17 octobre au 1er novembre.

Quoique l’événement ait connu un succès viral et que bon nombre de billets ont déjà trouvé preneurs, il est toujours possible de réserver sa place en ligne sur le site Web www.zonetoxic.com. Le coût est de 15 $ pour les 13 ans et plus et de 10 $ pour les enfants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.