Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 septembre 2011 - 00:00

La forte décroissance du parc hôtelier de Saint-Georges inquiète les intervenants touristiques

Toutes les réactions 7
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le parc hôtelier de Saint-Georges fond à vue d’œil. Après la disparition de l’Hôtel des Gouverneurs en 2009, la transformation de l’Auberge Benedict-Arnold en l'École d’entrepreneurship de Beauce en 2010, voilà que c’est au tour du Restaurant Motel Charles d’être rayé de la carte touristique régionale.

En trois ans, 126 chambres ont disparu sur le seul territoire de Saint-Georges. La perte de ces nombreuses chambres inquiète fortement les promoteurs d’événements touristiques. Pour certains, comme pour les organisateurs du Tournoi de hockey bantam de Saint-Georges, la situation est plutôt paradoxale. Si on désirait obtenir une deuxième glace pour attirer davantage de formations lors du tournoi, voilà qu’aujourd’hui, alors qu’on est à aménager cette deuxième glace, c’est l’hébergement qui va freiner le développement de l’événement.

Certains se demandent s’ils seraient temps que certains promoteurs profitent de ce marché laissé vacant pour aménager de nouvelles chambres à Saint-Georges.  Richard Poulin a rencontré plusieurs personnes touchées par la problématique et a préparé le reportage télé qui suit.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • le manque de chambres est en train de devenir un gros probleme a saint georges ont veut du touriste des congres et ont vas leurs dire de se prendre des chambre a quebec ou croyez vous que le congres vas avoir lieu il est temps que le maire FECTEAU realise qui ni a pas seulement la PREMIERE AVENUE QUI EXSISTE A SAINT GEORGES les motels est un besoin pressant les employe(e)s qui vienne travaille sur des grosses jobs et ont besoin de 30 ou 50 motels ils ne reste pas grand chose pour le touriste et pour les voyageurs

    gilbert - 2011-09-23 07:29
  • Personnellement, je me demande si la sitation est si alarmante que ces gens le prétendent. C'est comme un célibataire qui s'achèterait une grosse maison avec plein de chambres au cas où il aurait de la visite, deux ou trois fois par année... Pas très rentable! Il faudrait peut-être parler aux propriétaires des anciens hôtels pour connaître leur situation. Il n'est sûrement pas si évident d'investir en hôtellerie à St-Georges, surtout dans un contexte de crise économique.

    Steve Pruneau - 2011-09-23 08:25
  • si les motels ferme......... ca doit etre parce que s'es pas payant. cé platte mais on va toujours ben pas commencé a subventionné ca!!!!!!

    simon - 2011-09-23 08:37
  • C'est certain qu'il y aura surement des opportunités d'établir un nouvel hôtel à Saint-Georges. Avec l'arrivée de l'Autoroute, il y aura un potentiel pour un hôtel avec restaurant et station service à proximité de la 74e Rue. Idéalement une bannière genre Days Inn, Holiday Inn etc.

    Renée - 2011-09-23 16:59
  • Le taux d'occupation des chambres d'hôtels de Ville St-Georges n'a jamais vraiment dépassé 50% depuis l'arrivée du Georgesville et du Motel Le Voyageur. Pour rentabiliser un hôtel , ça demande un minimum de 60% de taux d'occupation et selon mon expérience un prix moyen de location de plus ou moins 100$ la nuit. En 2012 le coût de construction d'une chambre d'hôtel de niveau 3 étoiles coûte 125,000.$ incluant terrain, bâtisse et les équipements nécessaires pour une opération de qualité; malheureusement pour les organisateurs d'activités aucun entrepreneur ne se risquera à se lancer dans une telle aventure. La balle est dans le camp de ceux qui restent, ils doivent ajuster leur offre en quantité et qualité que le marché demande. Personnellement je ne crois pas à un nouvel hôtel de catégorie 4 étoiles comme le Georgesville, il faudrait que les hôteliers en place qui peuvent agrandir le fasse et visent une clientèle à budget moins élevé que celle qui fréquente le Georgesville. On ne peut pas construire un hôtel de 5 millions lorsqu'on manque de chambres 25 jours par année sinon c'est la faillite assurée. J'oserais même ajouter que les hôteliers en place doivent travailler très très fort pour faire leurs frais.

    Neil Mathieu - 2011-09-23 17:36
  • quoi faire a st-georges pour les touristes,il n,y a rien a part le mmaudit hockey plate

    paul. - 2011-09-24 16:43
  • @ Gilbert qu'es-ce que le maire fecteau a d'affaire dans ca????? wow, quel analyse...ouuuuuuuuuuuuu!!!! bravo m. Mathieu pour l'expliquation ,on ne peu plus clair, du probleme....

    simon - 2011-09-25 12:14