Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 octobre 2011 - 00:00

Alain April ne voit pas l'urgence d'ajouter un nouvel hôtel à Saint-Georges

Toutes les réactions 12
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le directeur du Georgesville et du Château Bonne Entente, Alain April, ne croit pas qu’il faut ajouter de nouvelles chambres à l’intérieur du parc hôtelier de Saint-Georges, du moins pour le moment. Celui-ci estime qu’il pourrait y avoir une meilleure coordination dans la tenue des événements sportifs afin de maximiser les retombées économiques dans le milieu. Même si certaines personnes du milieu touristique se montrent inquiètes de la disparition de 126 chambres sur le territoire de Saint-Georges depuis 2009, M. April rappelle que, malgré tout, le taux d’occupation des divers établissements est demeuré relativement stable. Richard Poulin a rencontré Alain April et a réalisé l’entrevue télé qui suit.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • Franchement, c'est normal que le responsable du Georgesville ne souhaitent pas qu'il s'ajoute des chambres à St-Georges !! C'est comme demander au proprio du St-Hubert s'il souhaite que Rôtisserie Fusée s'installe à St-Georges !!! Allo la terre ??

    Christian T - 2011-10-04 08:49
  • @ Christian T Je vois que tu as étudié le sujet à fond et lu tout le texte de l'article. C'est pourquoi je vois ton jugement d'un oeil positif et que ça me fait beaucoup de peine pour les proprio du Motel Charles, de l'Hotel Benedict Arnold et les autres pour qu'ils se soient sentis obligés de vendre malgré que leurs chambres étaient toujours pleines et rentables. Bravo pour ta réflexion géniale!!!!!!!!!!! :-p

    Moby Dick - 2011-10-04 12:04
  • Ouain bizzare comme question... c'est sûr qu'il ne veut pas voir de nouvelles chambres.... C'est comme demander au proprio du A&W s'il est en accord avec l'arrivée d'un Harvey's!

    M.Roy - 2011-10-04 12:31
  • Conflit d'intérêt flagrant!!!!!!

    Daniel Sand - 2011-10-04 12:47
  • il pense qu`a eu ce nait pas toute les familles qui ont les moyen de ce payer leur hotel.

    manon - 2011-10-04 14:02
  • Pas vraiment la bonne personne à qui poser la question ? SVP.

    Sandy - 2011-10-04 15:16
  • ca me surprend pas qui ne veut pas d'autre hotel il n'aime pas la compétions. fait peur. hein???????.

    ex-employé de l'auberge Arnold - 2011-10-04 16:22
  • Bonjour. À Saint-Georges, une chose est sûre, oui il y a de la place pour d'autres motels et hotels, mais sûrement pas pour prendre les équipes sportives. La ou les personnes qui désirent en faire l'expérience, allez-y. Sachez aussi que la clientèle de cette ville est composé principalement de travailleurs; donc d'une clientèle qui n'est pas toujours rose. Je désire souhaiter à celui qui aura le courage une très bonne chance et levez-vous de bonne heure!

    Alex - 2011-10-04 16:31
  • Peut-être que les chambres n'était pas toujours pleines effectivement, par contre lorsque l'offre diminiue; les prix augmentent et c'est le consommateur qui paie pour. Faudrait surtout pas que ca devienne comme les salons funéraires qui sont tous contrôlés partout en Beauce et même par Roy Giguère. Les prix ne doivent pas avoir baissés depuis qui ont acheté tous leurs compétiteurs.

    D. Poulin - 2011-10-05 05:19
  • J'ai écouté attentivement l'entrevue d' Alain April, Directeur Général du Georgesville et du Chateau Bonne Entente. Il a parfaitement raison, la demande actuelle ne nécessite pas la venue d'un nouvel hôtel à Saint-Georges. Un nouvel hôtel ou de nouveaux motels n'auraient aucune chance de rentabilité. La demande pour des chambres à budget limité ne justifie pas un investissement aussi important. Il ne faut pas comparer des restaurants avec des hôtels et surtout il faut attendre 3 à 5 ans pour comprendre si les investisseurs restaurateurs ont fait une grosse erreur. Les chaînes font miroiter des analyses de marché rentables aux investisseurs qui proviennent souvent d'une autre industrie et qui malheureusement ne connaissent pas ou très peu l'industrie de l'hôtellerie /restauration. En conclusion, même si Alain April semble en conflit d'intérêt dans ce dossier, il a très bien expliqué la situation actuelle de l'hôtellerie québécoise et georgeoise. Si il y avait des opportunités intéressantes, je serais le premier sur les rangs...

    Neil Mathieu - 2011-10-05 08:45
  • Bon, Encore une fois, on voit l'opinion des rêveurs, des irréalistes, des gauchistes qui croient que tout est gratuit et que la société doit combler tous leurs moindres désirs. C'est pas parce qu'il y a 2 ou 3 pédalistes qui doivent dormir ailleurs durant leurs compétitions qui sont dans nos pattes sur les routes, c'est pas parce que de temps à autre des 'sportifs' doivent alleur dormir ailleurs quand ils viennent 's'amuser' dans notre ville qu'il faut paniquer. Ces gens peuvent très bien aller dormir dans les maisons de ceux qui croient que l'on a pas assez de chambres dans notre ville. Et durant ce temps, les gens sensés, analysent les besoins, et en viennent à des conclusions valides et logiques à savoir s'ils devraient investir dans ce domaine. Il y a des limites pour que notre société paie pour les minorités gâtées qui veulent tout mais qui ne risquent rien.

    Moby Dick - 2011-10-06 06:15
  • Venant de vous M. Mathieu, je change de position relativement à mon premier commentaire ci-bas. M. April m'apparait à première vue en conflit d'intérêt mais je ne suis pas spécialiste dans le domaine de l'hôtellerie comme vous pour bien comprendre la situation. Il ne faut pas regarder la demande (p/r à l'offre...) en situation de «peak» comme lors d'événements sportifs régionaux pour prétendre qu'un accroissement de l'offre hôtellière pourrait être rentable pour un éventuel promoteur. Cordialement,

    Christian Tremblay - 2011-10-06 11:54