Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 mars 2016 - 15:02 | Mis à jour : 16:09

Relève en entreprise : l’EEB tiendra les « Rendez-Vous de la Continuité » du 15 au 17 mai

Alors que les deux tiers des entrepreneurs québécois ont plus de 45 ans et que la relève devient un enjeu majeur pour ces entreprises, l’École d’Entrepreneurship de Beauce (EEB) a mis sur pied le « Rendez-Vous de la Continuité » qui se tiendra dans ses locaux à Saint-Georges du 15 au 17 mai prochain.

L’événement s’adresse aux chefs d’entreprises québécois qui songent à leur avenir et à celui de leur entreprise. « Ce rendez-vous prend tout son sens quand on sait que plus de la moitié de ces chefs d’entreprises québécois n’ont pas de plan pour assurer la continuité de leur entreprise qui représente pourtant leur fond de retraite. Quand on ajoute à cela le fait que l’entrepreneur qui vieillit prend de moins en moins d’initiatives de croissance, on comprend à quel point toute l’économie du Québec est à un moment charnière de son histoire », insiste Marc Dutil, président fondateur de l’EEB, un acteur de premier plan pour la prospérité du Québec.

Selon les estimations, d'ici 2020, 98 000 entrepreneurs voudront céder leur entreprise. De ce nombre, environ 38 000 se retrouveront orphelines.

Penser à un plan

L’équipe EEB, qui regroupe une trentaine d’experts en entrepreneuriat, observe qu’au Québec comme ailleurs dans le monde, l’entrepreneuriat se vit souvent en famille. Les grands bâtisseurs que sont les 55 ans et plus se sont investis dans leur entreprise à un point tel qu’elle est devenue l’extension d’eux-mêmes. On les comprend donc d’avoir de la difficulté à lui imaginer un futur dont ils ne feront plus partie.

Le grand « Rendez-Vous de la Continuité » propose donc quelque chose de différent où il ne sera pas question d'histoires à régler avec les comptables et les avocats. L’École s’attardera plutôt aux humains, aux relations entre eux, aux chefs qui doivent se réinventer un rôle ou des rôles dans l’entreprise plutôt que de se retirer complètement, au transfert d’expériences d’une génération d’entrepreneurs à l’autre, ainsi qu’à l’harmonie familiale qu’il faut préserver.

À travers le témoignage de Jacques Deschênes, du Groupe Deschênes, les participants pourront vivre une histoire de transfert réussie. Coaching, ateliers et discussions entre pairs les mèneront ensuite à préparer un plan pour les cinq années à venir.

« Le Grand Rendez-vous de la Continuité, c’est ma façon de contribuer à la prospérité du Québec. Je veux aider les générations entrepreneuriales à se rapprocher, les aider à se parler, à se respecter, à s’inventer des rôles selon leurs forces et leurs passions. Je ne voudrais pas que des entreprises s’éteignent parce que cette phase de la vie de l’entrepreneur est restée taboue. Les entrepreneurs ont seulement besoin d’un coup de main pour éclaircir leur vision », explique M. Deschênes.

Les 10 signes que ce rendez-vous est sans doute pour vous :

1-   J’ai envie de ralentir un peu.

2-   Je veux changer de rôle, laisser plus de place à ma relève.

3-   Je n’ai pas une idée claire de ce que j’aimerais faire dans l’entreprise quand je ne serai plus président.

4-   Je me questionne sur mes choix : vendre, transférer…

5-   Je veux être équitable envers mes enfants.

6-   Je veux devenir un meilleur coach pour ma relève.

7-   Je veux avoir confiance en ma relève et en ses capacités.

8-   J’ai envie de transmettre mes connaissances et mes expériences de vie.

9-   Je veux bâtir un legs pour ma famille et laisser une trace significative dans le monde des affaires.

10-   Je suis préoccupé par la continuité de mon entreprise, je veux qu’elle me survive.

 

Pour plus de détails sur l’événement, visitez le www.eebeauce.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.