Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 avril 2016 - 09:39

La fermeture de Madison Paper affecte les ventes de sapin-épinette de 4 pieds en Beauce

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier

Le 14 mars dernier, la multinationale UPM-Kymmene et la Northern SC Paper Corp, filiale de la New-York Times Company, ont annoncé la fin de leur partenariat et la fermeture de l’usine Madison Paper au Maine.

Cette décision aura des impacts significatifs en Beauce puisqu’il ne reste maintenant qu’un seul acheteur de sapin-épinette de 4 pieds, communément appelé « pitoune de 4 pieds ». Il s’agit d’une perte de revenu de plus de 1,3 M$ pour les producteurs qui livraient 15 000 cordes par année à cette usine. Il s’agit aussi d’une perte de revenus d’environ 700 000 $ pour les transporteurs qui livraient le bois des producteurs. Il s’agit donc d’une fermeture qui vient bousculer le modèle beauceron de production de bois et qui risque de démobiliser beaucoup de producteurs forestiers.

L’Association des propriétaires de boisés de la Beauce (APBB) tente ainsi d’écouler le plus de bois possible dans les meilleurs délais. Toutefois, avec un seul acheteur pour tout Québec, les délais de livraison vont s’allonger. C’est pourquoi l’Association a amorcé une campagne « qualité » auprès des propriétaires qui ont du bois en attente de livraison.

Un marché de remplacement

Même si le prix du quatre pieds de sapin-épinette a considérablement reculé depuis quelques années, il n’en reste pas moins que cette production, à la portée des producteurs non mécanisés de la Beauce, a un impact sur la décision de faire chantier afin de sortir d’autres produits destinés aux usines de sciage.  

L’APBB et ses partenaires régionaux ont donc entrepris une réflexion visant à trouver un marché de remplacement au quatre pieds. Il en va de la réalisation des objectifs du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs de mobiliser les propriétaires de la forêt privée afin qu’ils fournissent davantage de bois aux usines de transformation.

« La production de 4 pieds est un catalyseur important pour la production globale de bois dans notre région. Elle permet de sortir un maximum de bois par hectare, d’améliorer la qualité des billots vendus aux usines locales et de diminuer la production de copeaux. Maintenant, plus que jamais, les partenaires économiques doivent se mobiliser afin de développer un nouveau marché pour le bois mou de qualité pâte », précise Éric Cliche, président de l’Association.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.