Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 août 2016 - 15:16 | Mis à jour : 15:22

Lock-out : Ipex et ses employés membres d'Unifor en viennent à une entente

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

L'usine Ipex de Saint-Joseph et ses travailleurs membres du syndicat Unifor en sont venus à une entente hier après un lock-out de près de trois mois lorsque ceux-ci ont accepté l'offre dans une proportion de 75 %

Au nombre des faits saillants de cette entente, d'une durée de 40 mois, notons des améliorations au niveau des congés d'éducation payés (CEP) où l'employeur investira maintenant 0,02 $ de l'heure travaillée par tous les salariés, des congés de deuil améliorés, une banque de temps supplémentaire plus accessible, la prime en cas de fermeture bonifiée, l'instauration de primes de soir et de nuit, un régime de vacances bonifié, les primes d'outils augmentées pour les mécaniciens, une meilleure gamme d'uniformes de travail pour les salariés appelés à travailler à l'extérieur et finalement, des augmentations de salaire de 10 % pour la durée de la convention collective.

Ce règlement survient après une semaine intense de discussions lors desquelles les parties syndicales et patronales se sont enfin rencontrées vendredi dernier. Elles ont alors pu prendre connaissance d'une hypothèse de règlement suggérée par le conciliateur du ministère du Travail attitré à ce conflit. Après une longue journée de discussions et d'échanges, le comité de négociation d'Unifor a réuni ses membres en assemblée afin de présenter cette hypothèse.

« Nous sommes satisfaits de cette proposition de règlement faite par le conciliateur et c'est pourquoi nous souhaitions la présenter aux membres. Leur réponse conforte notre décision et nous fait dire que la bataille de plus de deux mois et demi contre cet employeur a valu la peine », conclut le président du comité de négociation, Frédéric Chouinard.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.