Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 février 2017 - 15:40 | Mis à jour : 15:46

La mission « Viens te souder au Québec » retournera recruter en France

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 2

La Commission scolaire Beauce-Etchemin et des organismes à vocation économique retournent en France du 2 au 9 avril dans le cadre de la cinquième édition de la mission Viens te souder au Québec qui a pour but de recruter des élèves de formation professionnelle dans des domaines où la main d’œuvre se fait rare.

Les principaux domaines ciblés sont le soudage, l’usinage ainsi que la mécanique industrielle et l’électromécanique. À la différence des précédentes éditions, ce n’est plus à Rouen, mais plutôt à Bordeaux que les Beaucerons iront à la rencontre d’éventuels étudiants en formation professionnelle, dans le cadre du Salon de l’alternance et de l’apprentissage les 7 et 8 avril. Ce séjour sera aussi l’occasion de prendre contact avec des candidats ayant déjà entrepris leur démarche et de rencontrer des organismes partenaires.

Depuis ses débuts, ce projet a suscité l’intérêt de plusieurs entreprises de la région. Ces dernières s’engagent à prendre comme stagiaires des élèves recrutés en France et à verser à la Fondation de la persévérance et de la réussite scolaire les sommes qui permettront de verser à ces élèves des bourses de stage de 6 000 $ ou 7 500 $, selon le programme. Ce sont aussi les entreprises qui assument les frais de la mission.

« Avant de décider d’aller de l’avant, on a pris soin de consulter les entreprises et il en est ressorti qu’elles voient toujours Viens te souder au Québec comme une formule efficace pour faire du recrutement dans des métiers en rareté de main-d’œuvre. Cette mission est donc le fruit d’une volonté commune de l’ensemble des partenaires. En plus des entreprises, la CSBE, le Conseil économique de Beauce et le CIMIC sont aussi impliqués dans cette mission », mentionne la CSBE par voie de communiqué.

« Notre but est de recruter des personnes sans emploi qui viendront se former au CIMIC et s’établiront ensuite dans notre région pour exercer leur métier », explique la gestionnaire du développement international de la CSBE, Josée Morin. La mission sera composée de Mélanie Bélanger, du développement international de la CSBE, Hélène Latulippe, du Conseil économique de Beauce et Yves Jacques, du CIMIC.

Jusqu’à présent, Viens te souder au Québec a permis de former 59 immigrants français, pour la plupart en soudage.

Il est encore temps de s’associer à la mission de ce printemps pour des entreprises qui seraient en besoin de main-d’œuvre dans les trois secteurs visés. Pour toute information supplémentaire, communiquez avec la Commission scolaire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Le recrutement marcherais encore mieux si vous emmeniez des francais qui ont vécu l'expérience
    Car seul ceux qui ont vraiment vécu l'expérience sont capable de réellement convaincre les français intéressés par se projet .

    Rodrigues benjamin - 2017-02-17 20:23
  • À tout les "grands" entrepreneurs de la république de Beauce....un petit truc simple pour trouver de la main-d'oeuvre qualifiée et motivée....
    PAYEZ!!!!!
    Commencez donc par donner un salaire décent à votre monde , vous serez pas pogner à payer pour en recruter!!!
    Me semble que c'est pas dur à comprendre ça!!!
    Et continuer de travailler avec le Cimic...la plus grosse machine à subventions du coin....gang de bleus!!!

    SoudeurVétéran - 2017-03-05 09:19