Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 mars 2017 - 17:25 | Mis à jour : 17:49

La santé des employés au cœur du déjeuner-conférence du CEB

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Jeudi matin, à l’hôtel Le Georgesville, s’est tenu un déjeuner-conférence organisé par le Conseil économique de Beauce intitulé « Seriez-vous prêt à investir en santé, pour gagner en productivité. » Présenté par le président de la Financière Sun Life Québec, l’événement a mis l’accent sur des enjeux d’actualité, à une époque où le phénomène du burn out est en pleine expansion.

Parmi les chiffres impressionnants avancés par le conférencier, les personnes présentes ont pu apprendre que 78% des salariés estimaient que leur employeur devrait leur offrir un régime de soins de santé, tandis que 50% d’entre eux seraient prêts à changer de travail pour une entreprise ayant un programme d’avantages sociaux. Le président de la Financière Sun Life Québec, Robert Dumas, a souligné à quel point la productivité au travail pouvait ainsi être accentuée en tentant d’améliorer l’état de santé des employés, autant sur le plan physique et mental, que sur le plan financier, la plus grande source de stress pour 42% d’entre eux.

« C’est un sujet qui me tient à cœur, que l’on soit une petite ou une grande entreprise », a déclaré le conférencier en soulignant l’importance de tenir cet exposé dans une région où le manque de main d’œuvre qualifiée risquerait de pousser les chercheurs d’emploi à choisir leur entreprise en fonction de ces enjeux. Alors que 40% des entreprises canadiennes de moins de 50 employés offrent un programme d’avantages sociaux (20% pour le Québec), Robert Dumas a tenté de démontrer à quel point la santé des employés représentait moins une source de dépense qu’un investissement pour l’entreprise, tant l’impact sur le mieux-être et la productivité se faisait sentir. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.