Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 avril 2017 - 06:00

La vraie façon de se constituer un fonds d’urgence

 

C’est un fait inquiétant : la majorité des Canadiens n’ont pas de fonds d’urgence pour faire face aux imprévus. Selon un sondage réalisé en 2015 par Pollara, un cabinet de réflexion stratégique, 44 % des Canadiens disposent de moins de 5 000 $ pour faire face aux dépenses imprévues, et un quart des travailleurs canadiens vivent d’un chèque de paie à l’autre, sans fonds d’urgence.

Si vous vous reconnaissez dans ces statistiques, ne paniquez pas; se constituer un fonds d’urgence n’est pas une tâche insurmontable… à condition de savoir s’y prendre.

Combien? À combien devrait s’élever votre fonds d’urgence? Idéalement, il devrait représenter entre trois et six mois de salaire net, mais vous devriez à tout le moins être en mesure de couvrir vos frais de subsistance comme la nourriture et les factures du ménage.

Comment? On ne parvient pas à se constituer un fonds d’urgence du jour au lendemain – créez-le progressivement et consacrez-y autant d’argent que vos moyens financiers le permettent :

  • Déterminez à combien devrait s’élever votre coussin financier et le temps qu’il faudra pour le réunir en fonction d’une mise de fonds mensuelle réaliste.
  • Autorisez des transferts mensuels automatiques de votre compte chèque ou du compte dans lequel votre paie est versée.
  • Réduisez les dépenses inutiles : limitez vos sorties au restaurant, faites du covoiturage, utilisez les transports en commun, ou encore resserrez les dépenses de votre ménage. Placez les économies ainsi réalisées dans votre fonds d’urgence.
  • Si vous recevez une prime ou un remboursement d’impôt imprévu, ne gaspillez pas tout pour des vacances. Placez-en plutôt une partie dans votre fonds d’urgence ou dans votre REER, et, oui, gâtez-vous un peu.

Comment ne pas y parvenir? Même si vous avez une marge de crédit, vous ne pouvez pas vous passer d’un fonds d’urgence. L’utilisation des crédits bancaires augmente votre endettement et les frais d’intérêt rendront vos achats plus coûteux. De plus, si vous vous habituez à un type de dette, l’effet boule de neige peut vous mener à d’autres formes d’endettement – comme les dettes de carte de crédit, qui sont extrêmement coûteuses. C’est pourquoi, pour parer aux urgences, il est toujours mieux de disposer d’un coussin de liquidités.

Et ne cédez surtout pas à la tentation de puiser dans votre fonds de réserve pour financer des vacances ou tout autre achat impulsif. Votre fonds doit servir à parer aux urgences réelles seulement!

Comment le faire fructifier? Investissez votre coussin financier dans un fonds de marché monétaire, un certificat de placement garanti (CPG) remboursable ou une obligation d’épargne gouvernementale. De cette façon, votre capital sera protégé, vous toucherez des intérêts avantageux, et vous pourrez retirer votre argent gratuitement ou à peu de frais au besoin.

Les urgences font partie de la vie, mais une préparation financière adéquate peut vous aider à y faire face. Augmentez votre sécurité financière et réduisez votre niveau de stress en discutant avec votre conseiller financier.

 


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.