Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 août 2017 - 04:00

Stratégies avisées pour retirer des fonds d’un REEE

En septembre, votre enfant entrera au cégep ou à l’université. Heureusement, vous avez investi avec diligence vos épargnes dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE) et devriez donc disposer des sommes nécessaires pour couvrir la plupart, sinon la totalité, de ses frais de scolarité et de subsistance. Toutefois, au terme de tant d’années d’épargne, vous voudrez tirer le maximum de ces REEE en adoptant ces judicieuses stratégies.
 

• À partir de la date d’établissement d’un REEE, celui-ci peut être utilisé pendant 35 ans; par conséquent, vous n’avez pas à vous précipiter pour liquider son actif. Si votre jeune veut suivre un programme de premier cycle de trois ou quatre ans, alors utilisez les fonds à l’intérieur de ce délai. S’il veut faire des études de médecine, envisagez de répartir les retraits sur plusieurs années.

• Vous voudrez peut-être aussi reporter l’encaissement ou réduire le montant des retraits si votre enfant dispose d’autres sources de revenus pour financer sa scolarité, comme une bourse d’études ou de l’argent épargné grâce à un emploi d’été, afin d’augmenter le potentiel de croissance à imposition reportée dans le régime.

• Les sommes à l’intérieur du REEE sont de trois types : les cotisations que vous y versez, les subventions et bons du gouvernement, ainsi que le revenu ou les gains générés par vos placements. Alors que le retrait des cotisations familiales peut se faire à l’abri de l’impôt, les subventions gouvernementales et le revenu du régime sont imposables au nom du bénéficiaire.

• Les paiements d’aide aux études seront inclus dans le revenu imposable de votre enfant et, si ce revenu est peu élevé, la subvention, le bon et le revenu des placements pourraient être exonérés d’impôt. Toutefois, si vous croyez que votre enfant gagnera un salaire avant même d’avoir fini d’utiliser son REEE, il pourrait être sensé de verser des paiements d’aide aux études plus tôt, pendant qu’il se trouve dans une tranche d’imposition inférieure.

• Vous aurez besoin de liquidités dans l’immédiat, mais si votre enfant prévoit faire de longues études, vous devrez également vous assurer de la croissance des fonds. Vous devriez transférer les sommes que vous comptez retirer du REEE dans un avenir très rapproché dans des placements à court terme comme des fonds de marché monétaire, ou des certificats de placement garanti remboursables (CPG). Les fonds qui ne seront pas requis avant quelques années peuvent demeurer investis dans une combinaison de fonds communs de placement, d’actions et d’obligations.

• Si l’enfant décide de ne pas poursuivre ses études, le souscripteur du REEE peut récupérer les cotisations, et parfois les revenus du régime, ou transférer l’actif du REEE à un autre enfant.

• Si vous retirez des cotisations ou des revenus de placement d’un REEE à un moment où votre enfant n’est pas inscrit dans un programme d’études postsecondaires, le gouvernement récupérera l’argent des subventions et le revenu généré par la croissance des placements dans le REEE s’ajoutera au revenu imposable du souscripteur et pourrait également faire l’objet de pénalités.

 

De toute évidence, retirer des fonds n’est pas aussi simple et facile que l’on pourrait le penser. Consultez votre conseiller professionnel pour savoir quelle est la meilleure approche à adopter dans votre situation.

 

*La subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) est offerte par le gouvernement du Canada. L’admissibilité à la SCEE dépend du niveau du revenu familial. Certaines provinces offrent des subventions d’épargne-études à leurs résidants.

 

 

Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.



 

  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.