Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 septembre 2017 - 04:00

Prendre des vacances, c’est bon pour la santé

Les Américains ont une réputation de bourreaux de travail, mais ils ne sont pas les seuls. Selon Expedia1, les Canadiens ont laissé en moyenne trois jours de vacances inutilisés à la fin de 2016, soit au total près de 31 millions de jours pour cette seule année.

Bien que l’abandon de quelques jours de vacances puisse sembler insignifiant, les études révèlent qu’il peut être nocif pour la santé de ne pas prendre de vacances. Selon une étude menée par l’American Medical Association, les hommes qui prennent fréquemment des vacances annuelles sont 32 pour cent moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque que ceux qui s’en abstiennent2.

Une autre étude a révélé que les femmes qui prennent des vacances une fois tous les six ans ou moins multiplient par huit leur risque de maladies cardiovasculaires ou de crise cardiaque, comparativement aux femmes qui partent en vacances au moins deux fois l’an3. Un manque de vacances peut également accroître le stress, la dépression et l’anxiété.

Malheureusement, de nombreuses personnes préfèrent rester au travail, en partie par manque de temps pour partir ou par crainte de nuire à leur carrière, bien qu’il existe peu de preuves à cet effet.

Que pouvez-vous donc faire pour vous assurer de partir?

Planifiez tôt Prévoyez vos vacances pour les six à 12 prochains mois et réservez immédiatement ces jours sur votre calendrier – et n’en dérogez pas. Ne vous attendez pas à trouver le moment parfait pour partir. Réservez simplement ces jours suffisamment à l’avance pour avoir assez de temps pour préparer votre absence du bureau.

Acceptez de déléguer Nombreux sont les travailleurs qui ne veulent pas surcharger leurs collègues pendant leur absence. Certains craignent même de perdre une augmentation salariale ou une promotion s’ils laissent une autre personne accomplir leur travail. Toutefois, une étude réalisée par la U.S. Travel Association a démontré que parmi les personnes qui prennent moins de 10 de leurs jours de vacances par année, 34,6% reçoivent une augmentation ou une prime durant une période de trois ans, contre 65,4 % des gens qui prennent plus de 10 de leurs jours de vacances.

Pensez à vous en premier Si vous êtes travailleur autonome ou si vous recevez une indemnité de congé sur chaque chèque plutôt que des jours de vacances, il peut être difficile de mettre cet argent de côté pour vous payer des vacances. Aussi, pour ne pas être pris de court à l’arrivée des vacances, songez à organiser un transfert automatique de votre compte chèque à votre compte d’épargne.

Finalement, il faut simplement considérer vos vacances comme prioritaires. Vous y gagnerez en revenant au travail reposé et l’esprit ressourcé.

 

http://press.expedia.ca/node/1774 1 (en anglais seulement)
http://jamanetwork.com/journals/jama/article-abstract/377969 2 (en anglais seulement)
https://www.wisconsinmedicalsociety.org/_WMS/publications/wmj/pdf/104/6/20.pdf  3 (en anglais seulement)

 

Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.



 

  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.