Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 avril 2018 - 10:00

Mille Éclats

Mille Éclats

Tous les ans, Sierra et ses parents font la longue route de l’Oregon vers la Californie pour vendre leurs sapins durant le temps des fêtes. Cette année n’est pas différente des autres, sauf pour un point : la jeune fille tombe sous le charme d’un garçon qui lui rend visite régulièrement afin d’acheter plusieurs sapins. Elle s’était pourtant promis de ne pas laisser un flirt de Noël la chambouler! Mais quand elle partage la rencontre de Caleb avec son amie Heather, cette dernière la met en garde contre une rumeur concernant ce jeune homme au passé trouble. Sierra, qui ne sait plus quoi penser, laisse une chance à Caleb de s’expliquer et de lui prouver que les ragots des autres ne sont plus d’actualité. Une véritable quête de pardon de soi et des autres, où la compréhension, l’amitié et l’amour y font leur place.

Lors de ma première lecture de 13 raisons en 2011, je me suis jurée de lire une prochaine parution de Jay Asher. 7 ans plus tard, c’est ce que j’ai fait. Je n’avais pas nécessairement d’attentes concertant Mille éclats, mais j’ai été immédiatement attendrie par la beauté du récit que j’ai lu. Sierra est totalement amoureuse des sapins et de sa ferme. Ses sentiments se ressentent et se transportent du début à la fin du livre, où l’on retrouve une morale tellement essentielle. Ce roman, inspiré de faits réels, ouvre les yeux et le coeur sur notre conception du pardon et de la compréhension. Il montre qu’avant de juger, il faut tenter de comprendre, et que pour passer par-dessus certaines épreuves, il faut tout d’abord se pardonner.

Je vous mentirais en disant que ce livre n’est pas un cliché. Mais je crois qu’une lecture dans ce genre fait toujours du bien au coeur, que celui-ci soit lourd ou léger. J’ai terminé ma lecture en une soirée seulement, j’étais vraiment intriguée de savoir si la relation entre Sierra et Caleb allait se terminer d’une façon déchirante ou si les personnages principaux trouveraient un moyen de profiter de cet amour naissant et d’en décupler la force. J’ai beaucoup aimé l’énergie qui régnait entre l’Oregon et la Californie. La ferme, les sapins, Thanksgiving, les dinners au couleurs des années 50… Ça m’a donné le goût de prendre mon sac à dos et de partir en road trip! Malgré sa carapace et tout ce qui pèse sur les épaules de Caleb, sa générosité et son ouverture m’ont démontré qu’il ne faut qu’un peu d’écoute et zéro jugement afin de permettre aux autres de se délivrer d’un poids qui les pèse.

PS : Andrew est vraiment un petit con.

Merci beaucoup aux éditions Michel Lafon Canada de m’avoir permis de découvrir une autre histoire magnifique signé Jay Asher.

 



 www.liveinfictionalworlds.wordpress.com     www.facebook.com/liveinfictionalworlds  

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.