Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 janvier 2014 - 08:46 | Mis à jour : 08:56

Exposition de peintures sur peaux à Beauceville

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Tout le mois de janvier, la population est invitée à venir voir en grand nombre l’exposition « Danaki » à la bibliothèque Madeleine-Doyon de Beauceville.

« Danaki » signifie « autochtone » en langue amérindienne. La particularité de cette exposition est que toutes les œuvres ont été peintes sur des peaux d’animaux. La série de tableaux présentés à Beauceville est le fruit du travail de trois artistes : Hugues Nolet-Voyer, citoyen de Beauceville d’origine iroquoise, Michel Chouinard, d’origine abénaquise, ainsi que Solange Gingras, d’origine algonquine et huronne.

Selon M. Nolet-Voyer, l’objectif de l’exposition est de présenter la culture des ancêtres amérindiens au grand public en utilisant un moyen artistique original. Bien qu’il n’ait pas voulu nous révéler ses secrets, l’artiste affirme que la réalisation d’un tel type d’œuvre est une chose délicate surtout en ce qui concerne la peau animale. C’est pourquoi il s’est associé à M. Chouinard et Mme Gingras qui sont spécialistes en la matière.

Formé depuis trois ans, le trio d’artistes s’établit lentement une notoriété à l’étranger. « Il y a des personnes en Suisse qui se font faire des tambours par Danaki […] Nous avons aussi un tableau qui est rendu en Autriche » souligne M. Nolet-Voyer.

Pour en connaître davantage sur « Danaki », consultez le site Internet des artistes en cliquant ici.

Notez que les visites à l’exposition pourront s’effectuer sur les heures d’ouverture de la bibliothèque. Pour plus de détails, consultez le site Internet de Beauceville en cliquant ici.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.