Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 octobre 2014 - 07:00

Le dixième Festival du film de Saint-Séverin prend son envol

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le coup d’envoi du Festival du film de Saint-Séverin a officiellement été donné le jeudi 2 octobre avec la présentation du film « Hi Ho Mistahey », de la réalisatrice Alannis Obomsawin. L’événement, qui célèbre son dixième anniversaire, se tiendra jusqu’au 5 octobre prochain.

Ayant le Festival gravé sur le cœur, la comédienne Louise Latraverse en a accepté la présidence d’honneur pour une huitième année consécutive.

Encore une fois, les organisateurs présenteront à leur public une programmation riche et variée, regroupant longs, moyens et courts métrages. Au total, ce sont 15 films que les amateurs de cinéma d’auteur pourront écouter religieusement dans l’église de Saint-Séverin.

Parmi les œuvres sélectionnées, le public pourra notamment découvrir « Code secret : les carottes sont cuites » en compagnie du réalisateur Alain Stanké. Son documentaire, produit en 2014, offre un point de vue humain du débarquement de Normandie vécu par d’anciens combattants des Forces armées canadiennes. Ce film s’avère le fruit d’une vaste recherche effectuée par l’auteur pour interviewer les derniers survivants du tragique événement.

Personnalité bien présente dans le paysage télévisuel québécois des années 1960-1990, M.Stanké tiendra par la suite une conférence sur les coulisses de sa célèbre émission « Les insolences d’une caméra ».

Pour plus de détails sur la programmation de la 10e édition du Festival du film de Saint-Séverin, visitez le www.festivalcineseverin.org ou la page Facebook « Festival du film de Saint-Séverin ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.