Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 novembre 2014 - 07:00

Éditorial

La Ville de Saint-Georges prend-elle suffisamment soin de son patrimoine?

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 30
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La Ville de Saint-Georges a annoncé lors du dernier conseil que la maison Lacroix sera démolie et que le terrain sur lequel celle-ci est érigée sera conservé pour d’éventuels projets dans un avenir rapproché.

N’étant pas classée patrimoniale, la bâtisse datant d’il y a près d’un siècle subira ainsi le même sort que bon nombre de maisons laissées à l’abandon.

Selon la Société historique Sartigan, la résidence aurait été construite vers 1915 par le marchand Joseph Gagné. Quelques années plus tard, Henri Lacroix, fils d’Édouard Lacroix, en fait l’acquisition. Puis, en 2009, la succession familiale procède à la vente du terrain et des maisons qui s’y trouvent, dont la maison Veilleux qui a été démolie en 2013. La Ville de Saint-Georges, nouvellement propriétaire, souhaitait à cette époque conserver le terrain en vue du projet de complexe culturel. Au lendemain de cette vente, le maire Roger Carette affirmait que la municipalité étudiait la possibilité de déplacer la maison, dite des Lacroix, près de la 10e Avenue (à l’arrière de l’église l’Assomption) pour en faire un local pouvant accueillir des organismes communautaires.

Laissée à l’abandon depuis quelques d’années, la maison est aujourd’hui dans un état lamentable en raison d’infiltrations d’eau à plusieurs endroits et de saccages perpétrés lors des nombreuses introductions par effraction. D’ailleurs, la municipalité a été contrainte d’y installer un système d’alarme vu la fréquence d’introductions sur les lieux. Selon le maire de Saint-Georges, Claude Morin, la Ville dépense en moyenne 10 000 $ annuellement dans cette bâtisse.

D’après les spécialistes déployés à la maison Lacroix, la présence d’amiante et l’état général des lieux nécessiteraient des sommes considérables afin de préserver l’édifice, somme qui n’a toutefois pas été dévoilée par la Ville lors de la dernière séance du conseil.

Le patrimoine à Saint-Georges
La maison Lacroix, qui en réalité devrait plutôt se nommer la maison Gagné, n’est pas classée comme étant un bien patrimonial, tout comme cela est le cas de l’édifice Bon-Pasteur dont la démolition s’est amorcée récemment.

Au cours des dernières années, Saint-Georges a vu disparaître quelques édifices jugés également « non patrimoniaux », mais qui relataient certainement son histoire, dont entre autres la vieille gare, qui a servi pour un exercice d'incendie, et l’Hôtel Maguire (Bellevue House), qui selon certains, aurait pu être sauvé si la ville avait désigné l'endroit comme faisant partie de son patrimoine.

Vient alors la question : qu’est-ce qui fait en sorte qu’un édifice soit classé patrimonial? Selon Daniel Lessard, vice-président de la Société historique Sartigan, la municipalité doit d’abord désigner le lieu auprès des différents paliers de gouvernement pour ensuite bénéficier de subventions. À la suite de cette démarche, s’il s’agit d’une résidence privée, le propriétaire doit alors signifier son accord.

M. Lessard croit que pour sauver ce qui reste des bâtiments ayant une pertinence historique à Saint-Georges, la Ville devrait former un comité qui aurait pour tâche de faire l’inventaire de toutes les maisons et édifices qui font partie de son patrimoine. Par la suite, ce même comité aurait comme responsabilité d’effectuer des recommandations auprès du conseil municipal afin de procéder à la désignation des lieux soulevant l’intérêt.

La Ville a-t-elle les moyens d’y aller d’elle-même dans la préservation de ses bâtiments sans se fier aux subventions? Comme le souligne M. Lessard, conserver le patrimoine peut s’avérer dispendieux tout dépendant des matériaux présents dans la bâtisse, puisque la restriction de conserver les lieux tels quels vient avec la désignation en question. C’est d’ailleurs l’aspect monétaire de la situation qui fait souvent reculer les propriétaires. « Des fois, c’est assez difficile pour une municipalité de s’impliquer directement dans la préservation de son patrimoine quand les bâtiments ne sont pas classés […] Mais par les temps qui courent, malheureusement, nous savons très bien que le gouvernement est en période de restrictions et l’argent ne coule pas à flot », indique Daniel Lessard.

S’il peut sembler normal pour certains de procéder à la démolition d’édifices anciens afin d’y aller de l’avant avec de nouveaux projets, une autre part de la population tient quant à elle à conserver ce qu’elle considère être son patrimoine, son identité. En ce sens, la responsabilité revient aux élus de préserver un certain équilibre entre la mémoire collective et les projets innovants afin que se poursuive, sans se répéter, l’histoire de la région.

Pour Daniel Lessard, le patrimoine et sa sauvegarde constituent un atout essentiel à la société. « Si vous ne savez pas d’où vous venez, vous ne saurez pas où vous irez », conclut-il.

____________________________________

Selon vous, la Ville de Saint-Georges fait-elle suffisamment d’efforts pour préserver son patrimoine? Sans quoi, devrait-elle mettre en place un comité comme le suggère le vice-président de la Société historique Sartigan?

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

30 réactionsCommentaire(s)
  • En ces temps difficiles, je préfère que mes taxes servent au strict nécessaire. De toute façon cette maison étaient mal située sur le terrain soit en plein centre. Pour la formation d'un comité, ça peut être une idée mais comme le dit M. Lessard c'est très dispendieux de rénover du vieux avec les mêmes matériaux. Bon choix de la Ville dans ce cas-ci.

    georgien - 2014-11-30 07:34
  • bâtiments historiques, comité, pelletage de nuages. Oui, certains bâtiments ont une grande histoire... mais n'avons nous pas 200 000 priorités au dessus de ça? Ça donne quoi de garder ça? Les gens qui achètent une vieille auto 1969 pour la restaurer... c'est un passion et c'est bien correcte. Mais est-ce le rôle d'une ville d'utiliser les taxes citoyennes pour conserver des vieux bâtiments? Absolument pas!

    lucide - 2014-11-30 08:11
  • sa ne fait pas partie du patrimoine quel sois démolie et que le terrain serve au nouveau poste de police mes taxes doivent servir a autre chose que a conserver des choses sans histoire et en plus inutile c.est une sage décision du conseil je sais tres bien qui est derriere cette petite démarche

    payeur de taxe - 2014-11-30 08:35
  • Il est déjà pas mal trop tard à Saint-Georges, soit les édifices sont démolis... ont passé au feu... ou ont été tellement rénovés qu'ils ne sont plus vraiment patrimoniaux.

    Dans plusieurs villes ici et aux États-Unis, on préserve souvent les bâtiments en brique et autre et on les restaure pour donner un cachet aux centre-villes et non pas tout recouvrir de tôle blanche....

    Mike - 2014-11-30 08:47
  • Tellement triste....si vraiment elle est détruite ( ce que je trouve très difficile à comprendre),je voudrais la porte arrière avec le chien,,,si c est possible...

    Frannie - 2014-11-30 09:33
  • Quand le Patrimoine est détruit il y a plus rien a faire.On a pas de centre culturel.On se dirige tous vers les grands centre.Peut etre que ce ne sont pas les bonnes personne qui faut pour ce genre de projet...A Chicoutimi on peut assister a plusieurs activites dans plusieurs domaine .On a pas l impression d etre laissé pour contre .Mais comme on pas le dernier mot On reste sur nos appétits.....

    Potvin céline - 2014-11-30 10:17
  • Lorsque j'écoute PassionMaison et que je vois les renos, souvent par des particuliers, tout est possible avec de l'huile de coude, de l'argent et du bon voulioir de sauver. Merci pour ces explications de ce qui se passe ici, chez nous, a St Georges.

    nicole poulin - 2014-11-30 10:30
  • Ne pas détruire

    Mamio - 2014-11-30 10:40
  • A Première vous j'ai pensé que la maison avant un certain potentielle pour la rénovation,Mais quand j'ai écouté la vidéo on voit l'intérieur toute est à refaire: électricité, plomberie, mur, plancher,toit...
    Démoliser moi sa S.V.P.

    Merci!
    P.S. Arrêter de penser au patrimoine c'est de l'argent garroché dans feu!!!

    Eric - 2014-11-30 10:42
  • Allons-nous finir de tout démolir. On entend parler d'amiante partout, à croire que la ville est construite sur une mine d'amiante. Egalement, on a l'impression que tout coûte 10 000$ à entretenir, M. le maire vous avez chanté la même chanson lorsqu'il s'agissait du couvent Bon Pasteur. Est-ce vos seuls arguments pour mettre dans la tête des citoyens que les bâtiments existants sont juste bon pour être détruits. Le problème c'est qu'on entend jamais parlé de la suite des choses, qu'est-ce qui remplacera le couvent, qu'est-ce qui prendra la place de la maison Lacroix. La population sera encore mis devant le fait accompli.

    J.D. - 2014-11-30 10:43
  • Il pourrais me la donner a la place?:)

    Lui qui la veut - 2014-11-30 11:02
  • Moi jetais tellement fier de ma ville mais je regarde sa aujourdhui et je me dit que c'est pas loin detre rendu un vrais trou a rats... Toute les batisses son laide et personne veut depenser une cenne pour embellir en plus Ville de Saint-georges permet au gent de batir des monstruosité qui fais paraitre la ville encore plus laide

    MR - 2014-11-30 12:49
  • Si Québec aurait démolis tous ses bâtiments historique et ses fortifications après 100 ans en se disant que c'est des vieilleries, pensez-vous que Québec serait la destination touristique qu'elle est aujourd'hui ?

    phil - 2014-11-30 13:48
  • Je trouve ça triste et très dommage que cette maison soit démolie. Je crois que St-Georges devrait prendre des notes sur la ville de Ste-Marie!

    Guylaine - 2014-11-30 15:55
  • La Maison Lacroix ne DOIT PAS ÊTRE DÉMOLIE. C'est presqu'une honte de faire ça. Avec tout égard, la famille Lacroix ne devrait pas laisser faire ça. Le PATRIMOINE, la beauté des choses, leur passé, leur valeur "sentimentale", leur saveur devraient être considérés en premier lieu. Bien, bien avant l'argent -qui n'est rien que du papier qui peut brûler... S'il vous plaît, ne faites pas ça; ne laissez pas faire ça.

    Lorraine L. - 2014-11-30 16:37
  • Très dommage...Mais St-Georges n'a aucune vision future de la ville Le patrimoine ils s'en foutent.Regardez l'édifice construit devant l'hôpital..Une honte d'avoir laissé faire ça....L'urbanisme c'est pas fort à St-Georges...Robert Gillet disait que nous avions le plus laid centre ville et bien il avait raison..On aura beau crier de ne pas détruire ce qui est beau mais la ville n'en fera qu'à sa tête..et pour ceux qui ont peur que leur taxe augmente en renovant ce bâtiment et bien le détruire va coûter des sous aussi.


    Blanche - 2014-11-30 18:27
  • Cet édifice ne semble pas dater suffisament pour qu'on le qualifie d'historique. Quoi? On l'offrirait pour faire visiter aux voyageurs? Quel style architectural spécial a-t-il? N'aurait-il pas été détruit si notre fameux centre culturel avait été construit. Arrêtons de charrier... De l'architecture moderne augurerait bien en remplacement.

    Georgien - 2014-11-30 20:23
  • En premier lieu, parlant du patrimoine bâti, je tiens à souligner mon accord avec la décision prise par le propriétaire dans le cas de la maison Lacroix et de la Résidence du Bon Pasteur. Toutefois, j'étais en désaccord avec la démolition de l'hôtel Maguire (Bellevue House), survenue il y a quelques années à peine, suite si ma mémoire m'est fidèle, à une décision du secteur privé. Comme il y a un début à tout, je suis d'accord avec la suggestion de M. Daniel Lessard. Cette proposition aurait au moins le mérite de faire un inventaire des bâtiments susceptibles éventuellement d'être classés comme patrimoniaux. Par la suite, un plan d'action pourrait être établi et échelonné sur plusieurs années, en vue de restaurer et/ou conserver certains de ces bâtiments identifiés comme patrimoniaux. Selon le cas, les coûts pourraient être assumés par les propriétaires désireux de valoriser et conserver notre patrimoine, ou s'il y a lieu, et à certaines conditions, par la municipalité. Souvenons nous qu'il y a à environ 23 ou 25 ans, un Conseil municipal avait ordonné la démolition et/ou le déplacement de la maison Godbout située au 180, 123è rue, Saint-Georges (Secteur Est). Le nouveau Conseil municipal élu par la suite avait alors renversé cette décision, et fait en sorte que cette résidence soit conservée. Elle est également très bien entretenue par la Famille Beaudry. Oui! Oui! c'est le secteur privé qui en est propriétaire! En plus, elle rapporte des taxes à la municipalité. Aux personnes qui n'accordent aucune importance au fait de conserver certains de nos bâtiments qui le méritent, je dis: rendez vous sur la 1ère Avenue, dans le Parc Lacasse (Secteur Ouest), face à l'église et, "balayer" du regard le secteur Est. Vous prendrez alors conscience entre autre, de l'importance qu'occupe cette imposante et magnifique maison, dans notre paysage urbain. Merci d'avoir pris le temps de me lire.

    Claude Dutil

    Claude Dutil - 2014-11-30 23:25
  • @Phil qui compare St-Georges avec le vieux Québec: il y a une différence entre le château Frontenac (qui est un hôtel rentable) et la maison Lacroix...

    Jeff - 2014-12-01 10:15
  • Quand on part en vacances pis qu'on va visiter des beaux endroits dans le monde, c'est quoi qu'on trouve le plus beau? Les "vieux" bâtiments qui donnent sa couleur à la ville et reflètent son histoire, qui "parlent", qui "racontent", ou ben si on s'précipite pour voir des affaires neuves qu'on peut en voir dans les magazines à l'année longue pis qui sont plattes, anyway, et sans grand intérêt, à part un intérêt esthétique. Arrêtez donc (surtout monsieur Dutil) de traiter le patrimoine d'une ville, surtout une petite ville comme St-Georges qui, avouons-le, n'en n'a pas à la tonne des belles affaires cools et tripantes à visiter (je parle pas des belles Passerelles, naturellement). La démolition du Couvent du Bon-Pasteur, en PLUSSSS, j'entre même pas dans le sujet, j'en quitterais la ville! Si vous aimez ça, la mélamine, grand bien vous fasse! Moi, je préfère la chaleur des vieux matériaux. Pis les taxes, si ça coûte 10 piasses de plus par année pour conserver notre irremplaçable patrimoine, ben, on s'en fout-tu assez?!

    Lorraine L. - 2014-12-01 11:57
  • Mon commentaire ne concerne pas la ou les démolitions d'ici ou d'ailleurs mais plutôt l'amiante. Qu'est-ce que cette aberration anti-amiante qui se répand partout?
    Il y a quelques semaines nous étions un groupe de personnes agées de 72 à 90 ans et avons discuté "amiante". Nous avons tous grandi dans des maisons bardées d'amiante (le mur derrière le poèle et en isolant) parce que c'était le matériau anti-feu idéal. Ça ne nous a pas fait mourir. Les religieuses du Bon Pasteur ont presque toutes vécu longtemps de même que leurs nombreuses pensionnaires.
    Il y a sûrement une différence pour la santé entre travailler dans une mine et respirer la fibre d'amiante 8 heures par jour et le fait qu'il y en ait enfouie dans les murs. Cette folie collective d'enlever l'amiante à tout prix coûte des fortunes et personnellement je doute que ces investissements soient judicieux.

    Sylvie - 2014-12-01 14:35
  • Je trouve que la Ville y va un peu fort. Lors de la pratique d'incendie de la GARE, j'en ai pleuré tellement c'était triste, je me suis dit "mais qui a fait ça, c'est honteux" en plus de la démolition de l'Auberge et toutes les autres démolitions, c'est vraiment désolant.

    Une fille qui est née à la Station et qui y réside encore

    F. - 2014-12-01 16:20
  • Tant qu'à y être rebâtissons le moulin sur la rivière Pozer... Et puis qu'est-ce qu'elle a de beau cette maison? Oui on aime ça voir des vieux bâtiments, mais une vieille maison en ruine c'est pas très beau peu importe son âge. Je ne m'attend pas a voir une bande de touriste arriver à St-Georges avec l'intention de visiter la maison des Lacroix.

    Jeff - 2014-12-01 16:47
  • Si elle coute 10000$ par année d'entretient et plus de 50000$ pour la démolir, pourquoi ne pas la donnée à quiconque qui s'engage à la rénover? Ça ne coûte plus rien à la ville et la maison reste debout! Et pour la personne ou l'organisme qui prend possession de la maison, c'est plus facile mettre de l'argent en rénovation quand la maison ne t'a rien coûter au départ!!

    Gérald - 2014-12-02 14:45
  • non ici c'est pas important le patrimoine c'est tellement désolant .... juste faire disparaître la vieille gare je n'en revenait juste pas ... ça fait vraiment dur on détruit ça coûte moins cher après on se demande pourquoi les gens ne se rendent pas à St-Georges y plus grand chose à voir sauf les passerelles rien du début de St-Georges .au diable le patrimoine

    charlie - 2014-12-02 18:54
  • Je trouve ça très dommage, que la ville ne prenne pas le soin de conserver de beaux bâtiments patrimoniales comme cette maison ou l'édifice des soeurs du Bon Pasteurs...

    annick - 2014-12-02 20:26
  • À Lorraine L.- 2014-12-01 11:57 D'abord je vous cite: <>. <>. Je veux juste vous préciser qu'en aucun moment dans mon commentaire, je fais allusion au Couvent du bon pasteur, mais plutôt à la Résidence du bon pasteur. Oui! le gros "bloc de ciment" situé derrière l'ancien couvent, ancien couvent où entre autres l'on retrouve aujourd'hui la Bibliothèque municipale.

    Claude Dutil

    Claude Dutil - 2014-12-06 00:07
  • J'arrive de Sherbrooke. Je présume que c'est un ville qui est restée très patrimoniale... On se croirait en 1970 dans cette ville quand on regarde les bâtiments. `C'est laid et ce n'est pas invitent. Je sais bien que plusieurs personnes sont nostalgiques du passé, mais une société se doit d'évoluer et ce n'est pas un bâtiment passé date et vétuste qui garde une culture en vie; surtout pas payé par les taxes des citoyens. Ceux qui tiennent tant aux vieilles bâtisses, faite un regroupement citoyens, mettez de l'argent dans un pot, achetez les et faites s'en des monuments culturels. Pour ma part, les taxes municipales doivent servir à autre chose (développements, routes, égoûts, création d'emplois etc.)

    lucide - 2014-12-07 07:07
  • Je trouve ça déplorable que la ville de Saint-Georges se débarrasse de cette belle maison là. La ville aurait dû la préserver, car cet immeuble fait partie des plus belles maisons de notre la communauté.

    louise veilleux - 2014-12-07 12:26
  • pourquoi,la beauce est ci arrieré dans cette direction,la ville ne veux rien faire,excuser moi,mais j'ai honte de ma ville.il en reste beaucoup de notre histoire,sauvons la immediattement.

    alain lemonde - 2015-01-29 11:22