Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 juillet 2015 - 15:16 | Mis à jour : 23 juillet 2015 - 13:59

« Escalade extrême » sur la Promenade Redmond à Saint-Georges

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 3
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

L’œuvre intitulée « Escalade extrême : toucher les sommets » de l’artiste Marie-Josée Leroux a été érigée sur la Promenade Redmond puis léguée à la Ville de Saint-Georges lors de l’International de sculpture 2015.

Faite en pierre Indiana et mesurant environ 14 pieds de haut, la sculpture monumentale située entre la rivière Chaudière et la piste cyclable, face au Centre sportif Lacroix-Dutil, se veut imposante. Étant une construction figurative réalisée dans le cadre de la thématique « Sport extrême, endurance suprême », elle représente deux personnages qui s’affairent à gravir les plus hauts sommets d’une structure rectangulaire.

Puisqu’une réalisation de la sorte nécessite beaucoup de temps avant d’en arriver au résultat final, Marie-Josée Leroux indique avoir travaillé sans relâche du début à la fin du Symposium de sculpture qui se tenait du 3 au 21 juin dernier. « Je me suis organisée pour être capable, à l’intérieur de trois semaines, de pouvoir réaliser la sculpture, ce qui représente un défi […] c’est un vrai marathon, voire un sport extrême », lance-t-elle à la blague. « Dans mon cas, c’est 10 h par jour à tous les jours avec la crainte de ne pas la terminer à temps », ajoute-t-elle. Notons qu’afin de relever son défi, l’artiste avait préalablement idéalisé son œuvre de façon à concentrer 95 % du travail que sur deux faces de la pierre rectangulaire.

« J’ai eu beaucoup de plaisir ici. Même si nous avons eu de la pluie, tout a bien été », précise-t-elle. D’ailleurs, celle-ci tenait à remercier la population pour l’intérêt porté envers son travail et le bon accueil des Beaucerons lors de l’International de sculpture. « Je félicite toute la communauté de Saint-Georges pour son dynamisme », souligne l’artiste.

Celle qui est également vice-présidente du conseil de la sculpture du Québec salue haut la main l’initiative de Beauce Art qui souhaite munir la Ville de Saint-Georges de 100 sculptures grâce aux nombreux Symposiums qui se tiendront dans la région sur une base annuelle d’ici 2024. « C’est une richesse incalculable pour une ville. Je félicite Paul Baillargeon, le directeur général Marcel Drouin, toute l’équipe et les bénévoles. C’est fabuleux l’énergie qu’il y a ici », conclut Marie Josée-Leroux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Malheureusement, cette fort belle sculpture n'est pas installée adéquatement. En effet, on ne voit qu'une partie du travail de l'artiste; le deuxième personnage qui travaille pour atteindre le sommet se retrouve du côté de la rivière et on ne peut le voir, car nous n'avons pas accès à l'arrière de la sculpture. Il faudrait la tourner de 90 ou 180 degrés pour que l'on puisse l'apprécier au complet. J'ose espérer que les gens responsables sauront corriger cette petite erreur de façon à redonner toute sa valeur à la sculpture et à sa créatrice.

    Je ne suis pas seul à penser ainsi, plusieurs autres personnes rencontrées sur place ont fait la même observation.

    Pier Dutil - 2015-07-22 15:34
  • Vous ne pouviez pas dire mieux, M. Dutil! Vraiment dommage!

    Nounou - 2015-07-24 00:10
  • M. Dutil, vous m'enlevez les mots de la bouche. Vous avez raison, une si belle réalisation mais que nous ne voyons qu'à demi. Espérons qu'elle puisse être retournée afin de pouvoir l'apprécier comme il se doit.

    Suzanne - 2015-07-24 15:50