Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mars 2012 - 11:32

Quête vers les étoiles à Saint-Parlabas

Vendredi le 2 mars et samedi le 3, l’auditorium de la Polyvalente Saint-Georges s’est évaporé quelque temps, laissant place au décor enchanteur du village de Saint-Parlabas. Le spectacle « La tristesse de l’étoile », écrit par Alain Lessard, y était présenté à deux reprises alliant les traditions du conte mises au goût du jour, un décor multimédia moderne et des transitions musicales fabuleuses.

« À Saint-Parlabas, on n'a plus besoin de croire au bonheur... on le vit, tout simplement... » Cette citation d’Alain Lessard explique bien l’ambiance qui règne au village de Saint-Parlabas, où tous les spectateurs ont été invités le temps d’une soirée dépassant les limites de l’imaginaire. Chacun des citoyens a son histoire et sa particularité dans le petit village où personne n’accorde d’importance aux effets du temps.

L’auteur Alain Lessard a basé cette présentation multidisciplinaire sur plusieurs contes retrouvés dans sa plus récente publication : « Contes de Saint-Parlabas ». C’est le conteur Steve Pruneau qui a assuré l’animation de  la soirée en racontant avec intensité une panoplie de contes fantastiques. Ce dernier avait, entre autres, fait sa marque lors du passage de l’émission «  La petite séduction » à Saint-Prosper.

Chaque conte était séparé par des transitions musicales d’une qualité inouïe. La voix puissante et chaude de Mélanie Gilbert s’est harmonisée à merveille avec celle de Johanne Aubé. Cette dernière a aussi accompagné à la guitare alors que Michelle Lambert, de Noir Silence, accompagnait les chanteuses au piano et aux percussions. Les trois complices ont présenté des chansons classiques du répertoire francophone notamment de Jacques Brel, Léo Ferré et Lynda Lemay. Ces transitions exquises ont très bien agrémenté la soirée qui semblait devenir essoufflante pour le conteur Steve Pruneau, seul comédien sur scène.

La présentation avait lieu devant un décor multimédia imposant projeté sur trois écrans géants. Ainsi, les spectateurs pouvaient voyager avec le conteur et visualiser Saint-Parlabas tel que l’auteur l’a imaginé. C’est Joël Proulx Bouffard qui était à l’origine de ce décor majestueux, lui qui a notamment fait ses classes avec le Cirque du Soleil ainsi qu’avec Robert Lepage.

C’est donc une magnifique production qui aura nécessité plus 9 mois de dur labeur qui a pris fin samedi le 3 mars dernier. Avec la qualité du spectacle, il ne serait pas surprenant d’en voir d’autres représentations. Pour le moment, les acteurs de ce grand projet profitent d’un repos bien mérité après un succès indéniable.

Pour toutes les informations concernant l’ensemble de l’œuvre d’Alain Lessard, consultez son site web en cliquant ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.