Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 octobre 2015 - 11:20

Le spectacle beauceron Dunort est voué à un grand succès

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le spectacle Dunort a connu récemment son baptême de scène à Saint-Georges. Non seulement la pièce créée en Beauce est prête à être découverte par tous les enfants de la région compte tenu de sa grande qualité, elle l’est également pour un déploiement de grande envergure.

Dunort s’avère une adaptation théâtrale du livre Contes de Saint-Parlabas de l’auteur beauceron Alain Lessard. « C’est l’histoire d’un petit garçon [Dunort] qui n’a qu’un seul rêve : celui de toucher une étoile, d’en tenir une dans ses bras. Pendant le spectacle nous le suivons dans ses différentes tentatives pour y arriver, mais en même temps, au village, les gens essaient de le convaincre que c’est impossible. Cependant, Dunort, dans son imaginaire d’enfant, il y croit et veut prouver au reste du village que c’est possible. Celui-ci a une seule alliée et c’est sa meilleure amie qui s’appelle Cassiopée », précise l’auteur de la pièce.

Au total, Alain Lessard aura mis près de six mois pour adapter son livre à la scène. Puis, du matériel pédagogique de près d’une cinquantaine de pages a été créé afin de présenter cette production aux jeunes dans les écoles. Le document propose notamment des activités et des ateliers à faire en classe avant et après le spectacle.

Dunort est une œuvre où l’imaginaire et le réel s’entrechoquent pour finalement former un tout. La touche humoristique et le genre fantastique dont fait usage l’auteur lui permettent d’aborder auprès des enfants des sujets tels que la vie, la mort puis l’amour. Évoquant à la fois l’émerveillement et la désillusion, la pièce qui s’adresse aux jeunes du primaire met de l’avant certaines thématiques propres au développement de ceux-ci, dont l’importance de croire en soi et en ses rêves, l’amitié, le courage et la persévérance.

Le visuel, qui est au premier abord minimaliste puisque le décor n’est constitué que de trois panneaux géants, s’avère finalement une œuvre numérique de grande qualité alors que la diffusion d’images sur ce dispositif scénique imposant positionne le spectateur dans l’imaginaire de la pièce. Le monde virtuel créé par Joël Proulx-Bouffard défile ainsi en harmonie avec l’histoire, tel un véritable moulin à images.

La mise en scène, assurée par Paméla Doyon, est irréprochable. « Paméla a fait un travail exemplaire. Au niveau du jeu, ça nous donne des scènes qui sont à la fois touchantes à certains moments et d’autres scènes qui sont vivantes, drôles et loufoques », souligne Alain Lessard.

Finalement, les comédiens n’offrent au public rien de moins que l’excellence. Devant interpréter plusieurs rôles sur scène, Stéphanie Lessard, Yannick Coderre et Jérome Roy ont su créer des personnages attachants et distincts dont émane une grande énergie. D’ailleurs, la réaction des enfants dans la salle en témoigne.

Objectif : la francophonie canadienne

Tout au long du mois d’octobre, les élèves de 1er et 2e cycle primaire de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (CSBE) pourront voir la pièce tant à Sainte-Marie qu’à Saint-Georges grâce à la collaboration d’Ovascène et des Amants de la scène. Bien que l’objectif de la boîte de production Pixel d’étoile soit de faire rayonner ce spectacle à la grandeur du Québec, on vise également tout le marché de la francophonie au Canada. « On espère aller le plus loin possible avec ce spectacle », conclut Alain Lessard.

Les écoles ou commissions scolaires souhaitant présenter Dunort à leurs élèves sont invitées à communiquer avec la boîte de production Pixel d’étoile via le site Internet www.pixeldetoile.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.