Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 mars 2016 - 09:48 | Mis à jour : 10:08

L’essentiel est invisible pour les yeux

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Jusqu’au 8 mai prochain, l’artiste multidisciplinaire Emmanuelle Breton propose une exposition, inspirée du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, intitulée « Les graines sont invisibles », au Centre culturel Marie-Fitzbach à Saint-Georges.

Les œuvres, constituées de diverses estampes sur papier, proposent une réflexion philosophique représentée par une véritable poésie visuelle. « Souvent, dans les œuvres que l’on retrouve ici, il y a des maisons. La maison est importante pour moi. Ça représente notre chez nous, notre cocon, mais ça représente aussi le lieu familial. Ça peut aussi nous représenter en tant qu’individus », explique l’artiste. « Les planètes que vous voyez, ça représente nos planètes personnelles, donc nos propres racines et aussi les graines que nous semons sur notre chemin », ajoute-t-elle.

À ce titre, « Les graines sont invisibles » font référence à ce que les gens sèment autour d’eux tout au long de leur existence. « Au cours de notre vie, nous ferons des choix. Nous allons choisir par exemple un métier, d’élever des enfants, et puis nous allons semer des graines selon nos valeurs en fonction du fil de notre vie. Ça ne se voit pas toujours à l’œil, mais l’on sème quelque chose sur notre parcours », indique Emmanuelle Breton. L’exposition en cours au Centre culturel Marie-Fitzbach se rapproche ainsi d’un enseignement simple, mais à la fois profond, présent dans l’œuvre de Saint-Exupéry : « On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux ».

Artiste multidisciplinaire expérimentée, Emmanuelle Breton exprime ses idées par l’estampe en toute délicatesse et précision. « [Dans cette exposition], les racines, ce sont des aiguilles ou des épingles que je gaufre (…) il y a même des broches à tricoter », mentionne-t-elle. « C’est la même chose pour les oiseaux que j’ai créés. J’ai gravé dans du linoléum la forme de l’oiseau pour en faire un gaufrage, afin de créer encore une trace d’une présence, qui est présente et absente en même temps », ajoute-t-elle. En ce qui a trait à la coloration, parfois vive et parfois sombre, l’artiste fait usage de la technique du Chine-Collé afin de donner plus de caractère et de personnalité à son œuvre.

Dans le cadre des activités de la semaine de relâche à Saint-Georges, l'artiste donnera un atelier sur l'art de l'estampe le 2 mars au Centre culturel Marie-Fitzbach. Pour plus d'information, communiquez au 418 226-2271.

Pour en connaitre davantage sur le travail d’Emmanuelle Breton, visitez le www.e-breton.com. Par ailleurs, ses œuvres sont présentement exposées à la salle Gilberte-Lacroix du Centre d’art et d’exposition du Centre culturel Marie-Fitzbach. Les heures d’ouverture sont du mercredi au vendredi, de 13 h à 20 h 30, ainsi que les samedis et dimanches de 12 h 30 à 17 h. Pour obtenir davantage d’information, communiquez au 418 226-2271.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.