Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juin 2016 - 05:59

Michel Gendreau témoigne de l'importance des arts lors du souper-bénéfice de Beauce Art

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

L’organisme Beauce Art a amassé environ 50 000 $ lors de son souper-bénéfice du 1er juin qui a eu lieu au Georgesville à Saint-Georges lors duquel le président de Garaga, Michel Gendreau, a donné une conférence devant 380 convives.

Il a expliqué pour quelles raisons il est important d’investir dans la culture. « Je crois qu’il revient à chacun de nous, citoyen comme entrepreneur, de s’investir dans l’art et la beauté de notre ville. C’est invitant et cela facilite l’attrait des gens pour Saint-Georges, fait tourner l’économie et amène de la main-d’œuvre dans une belle ville où il fait bon vivre », mentionne M. Gendreau.

Au cours de son intervention au micro, il a fait de nombreux parallèles entre les arts et son entreprise qui est spécialisée dans la fabrication de portes de garage. « En 1999, nous avons pris la décision de déménager dans un endroit plus spacieux qui nous permet depuis de développer de nouvelles de produits plus design et un plus grand choix de modèles. Nous sommes passés du mode fonctionnel au mode design à partir de ce moment », se remémore M. Gendreau.

Le déménagement de la compagnie a aussi joué un rôle majeur dans l’ajout de nombreuses sculptures à l’extérieur de l’usine actuelle. En effet, des travaux de dynamitage ont été nécessaires avant la construction de la nouvelle bâtisse. Le président de Garaga a alors décidé de conserver les plus gros rochers afin de les sculpter dans le futur. « Une fois installés dans notre nouvelle installation, l’artiste Louise Dussault m’a proposé de venir sculpter une œuvre par année », affirme le conférencier.

De plus, le président de Garaga a révélé d’où est partie son amour pour l’art. « L’art peut se retrouver partout et se décliner sous plusieurs formes. L’une de mes premières passions pour l’art a été l’embellissement de l’environnement qui me vient certainement de mes parents. Les fleurs et l’aménagement paysager font partie de ma vie depuis que je suis tout jeune. »

Son oncle Robert Labbé a aussi été une grande influence pour que le conférencier commence sa collection d’œuvres d’art. « Je me rappelle du moment où il m’a dit : « Michel, efforces toi d’investir dans une œuvre d’art par année. » À ce moment-là j’avais 15 ou 16 ans. « Dans 40 ans, tu vas avoir un patrimoine à léguer à tes enfants », a-t-il ajouté. J’ai suivi son conseil et j’ai investi année après année. Les premières œuvres que j’ai achetées sont des lithographies signées de Jean-Paul Lemieux que je possède encore », raconte le président d’honneur du souper.

À la suite de la conférence, un encan où 11 sculptures réalisées par les artistes impliqués dans la troisième édition du Symposium international de sculptures de Saint-Georges. Ces ventes ont permis de récolter 15 300 $.

En terminant, rappelons que le Symposium aura lieu du 3 au 21 juin au Quartier des artistes situé entre les deux Passerelles du côté ouest de Saint-Georges.

Pour consulter la programmation complète de l’événement qui se tiendra à Saint-Georges jusqu’au 21 juin, visitez le www.beauceart.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.