Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 juin 2016 - 09:35 | Mis à jour : 09:45

Un centre Sportif Lacroix-Dutil bien rempli acclame « Les Morissette »

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Un Centre sportif Lacroix-Dutil bien rempli a acclamé le spectacle « Les Morissette » qui a été présenté samedi dernier à Saint-Georges.

Une foule conquise d'avance attendait avec impatience la présence sur scènes des deux personnalités préférées des Québécois. Pour l'occasion, la patinoire avait été découpée en deux sur la longueur. Tout comme dans un gros spectacle « Juste pour rire », la production avait installé deux écrans géants sur les côtés de la scène. 

Le couple formé de Louis Morissette et Véronique Cloutier a bien fait rire la foule beauceronne avec ses anecdotes amoureuses, les différences entre les hommes et les femmes sans oublier le gros salaire de Véro versus le petit salaire de Louis. Le parcours différent des deux vedettes est également raconté avec humour alors que Louis a plus de scolarité, mais qu'il est le « nobody » des deux et que Véro a son « empire ». Il y a également eu une portion variété auquel participent en vidéo, mais également sur scène les enfants du duo. Le segment sur les planches avec leurs enfants n'était pas prévu selon les deux artistes qui ont affirmé avoir eu la même surprise que les spectateurs lors de ce segment « Louis déteste les comédies musicales ». 

La sexualité a eu une grande place dans le spectacle avec plusieurs blagues qu'on pourrait qualifier de salé, mais c'est de bon goût et les amateurs embarquent. Les deux amoureux sont très complices sur la scène et embarquent rapidement dans l'improvisation. Les deux tourtereaux, qui affirment « ne jamais se chicaner », car Mme Cloutier décide tout dans leur relation selon Louis, font passer un bon moment aux spectateurs qui oublient complètement que « Les Morissette » a une durée totale de deux heures. 

La mise en scène est efficace, sans temps mort, sans entracte, un peu comme la vie de Véro, qui ne semble jamais prendre de pause avec ses millions de projets.

En conclusion, si les Beaucerons ont été charmés par « Les Morissette », ceux-ci semblent avoir été charmés par l'accueil monstre du public de Saint-Georges, eux qui en étaient à leur première visite dans cette municipalité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.