Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 juin 2016 - 12:59 | Mis à jour : 16:37

Poser pour la caméra est un plaisir pour la modèle Mélissa Lagueux

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Une jeune femme âgée de 19 ans de Saint-Georges, Mélissa Lagueux, également connue sous le nom d'artiste de « Flash Diamond », se fait présentement une belle réputation dans le monde de la photographie en tant que modèle.

La Beauceronne raconte qu'elle a toujours aimé avoir l'attention des gens et être la vedette. Elle rêvait lorsqu'elle était jeune de devenir chanteuse. Celle-ci a fait de la danse dès l'âge de quatre ans, et ce, jusqu'à l'âge de 14 ans avant de quitter cette passion pour en découvrir une autre, soit celle de poser devant l'objectif. « J'ai fait mon premier shooting photo seulement pour le plaisir vers l'âge de 15 ans et la photographe m'a trouvé bonne. J'ai récidivé, toujours pour le plaisir, avant de vouloir vraiment me lancer dans cette voie, de m'ouvrir une page Facebook de modèle et de recevoir des appels d'autres photographes », raconte Mélissa.

La Georgienne se démarque par sa personnalité débordante et son style coloré, autant les cheveux que les piercings, sans oublier les tatouages. Elle expose sa personnalité au grand jour lorsqu'elle pose devant la lentille et elle veut vendre, qui elle est avant tout. Si celle-ci est ouverte à pas mal tous les concepts, elle souligne qu'elle ne fait pas dans la nudité et affirme qu'elle ne le fera jamais. Toutefois, elle accepte d'être photographiée en « bodypainting » ou en « bodytape », ce qui peut provoquer des réactions et choquer quelques personnes. Elle mentionne d'ailleurs qu'au début de sa carrière, ses grands-parents, qui se sont occupés de son éducation, se sont montrés réticents à l'appuyer dans ce projet et que cette passion a fait jaser passablement ses amis. « Mes grands-parents n'étaient vraiment pas d'accord au départ, mais ils ont fini par me faire confiance, car ceux-ci savent que j'ai une tête sur les épaules et que je ne déraperais pas vers les profondeurs du métier. Ma grand-mère est quand même ouverte d'esprit. C'est elle qui m'a montré comment me maquiller autrefois et elle m'achète mes faux cils encore aujourd'hui. Il faut dire que maintenant, c'est moi qui lui donne mes conseils au niveau du maquillage », souligne-t-elle avec un rire sincère. 

Mélissa, qui combine les emplois de barmaid et coiffeuse, a eu la chance de travailler avec plusieurs photographes au Québec et de se monter un beau porte-folio avec des shootings qui ont tous leurs petites spécialités. La Beauceronne déclare avoir adoré faire la session de photos à l'asile hanté de Sainte-Clotilde-de-Horton situé dans la MRC d'Arthabaska. Elle apprécie aussi la démarche artistique du « bodypainting » et du « bodytaping », un nouveau genre. Mélissa a notamment participé à deux vidéoclips de la formation musicale Les Anticipateurs, dont le dernier paraîtra bientôt avec Vandal Vyxen. La modèle a également fait des apparitions sur scène avec le groupe Bookakee et fera une apparition dans un projet télévisuel qui sera divulgué dans le futur.

Évidemment, la jeune femme désirerait vivre seulement de la photographie dans le futur et de faire la couverture de magazines importants. « J'adore mes deux métiers dans la vie et si je ne perce pas autant que je le voudrais dans ce métier ce n'est pas grave, mais oui j'aimerais vraiment réussir. Poser pour la caméra est une belle passion et je le fais par plaisir avant tout », conclut « Flash Diamond » avec le sourire.

Il est possible de voir plus de photos ou de suivre la carrière de Mélissa Lagueux sur Facebook ou sur Instagram.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.