Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 juillet 2016 - 05:59

L'éclosion de la chanteuse beauceronne Émilie Bouchard

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

La carrière de la chanteuse beauceronne Émilie Bouchard est présentement en train d'éclore avec le titre « Tout ce qu'il me faut » qui joue présentement dans plus de 75 radios au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

L'artiste âgée de 24 ans, originaire de Saint-Gédéon, a toujours baigné dans le monde musical et a commencé à espérer d'une carrière à l'adolescence. Elle s'inspire rapidement de plusieurs artistes de nouveau country et prend comme modèle Taylor Swift. « J'aimais sa manière de composer ses textes et ses musiques. Je l'ai déjà vu en spectacles. C'est une grande de la musique country américaine qui a influencé ma carrière et mon style », souligne celle qui a appelé son petit chien Ti-Lou Swift pour faire un petit clin d'oeil à son idole.

Émilie Bouchard avait déjà composé plusieurs chansons en anglais, mais c'est un appel de la musicienne Michelle Lambert qui l'a mis au monde. Les deux femmes avaient déjà travaillé ensemble et la chimie a été instantanée. La chanteuse ne s'attendait pas à recevoir un appel de cette membre des Ticky Jones qui lui a mentionné qu'elle aimait sa voix et qu'elle voulait lui offrir l'opportunité de défricher le style nouveau country au Québec avec un morceau musical pour les radios. Émilie se dit d'ailleurs flattée et privilégiée d'obtenir l'aide de ce gros nom de la musique en Beauce. Mme Lambert a opté pour une chanson qu'Émilie avait déjà écrite qui s'intitulait « End of story » qui a été traduite en français et est devenue « Tout ce qu'il me faut ». « Ce morceau raconte que tout le monde peut réussir dans la vie, que ce soit au travail, en amitié, en amour et qu'on doit arrêter de penser qu'il nous manque toujours quelque chose pour réussir. La chanson s'adapte à toutes les situations et c'est une des forces de cette composition », affirme Émilie Bouchard qui est également enseignante d'anglais au primaire. Elle ajoute que la musique est importante dans sa méthode d'enseignement et que ses élèves adorent l'entendre chanter.

« Tout ce qu'il me faut » obtient présentement un bon succès ce qui encourage la jeune femme à poursuivre l'aventure. Cette dernière se mettra à l'écriture de plusieurs pièces cet été et espère pouvoir rentrer en studios l'automne prochain pour enregistrer les morceaux pour un éventuel album exclusivement dans la langue de molière en 2017. La Beauceronne se produira à Saint-Gédéon au printemps 2017, ce qui sera une seconde performance pour elle à la salle Multi-Arts de la municipalité. « C'est toujours un plaisir de jouer dans ma ville natale, mon chez-moi », conclut Émilie avec le sourire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.