Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 juillet 2016 - 05:59

Axelle Doyon : la voix classique qui perce le métal

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La chanteuse de 23 ans de Saint-Georges Axelle Doyon commence tranquillement, mais sûrement à se faire un nom alors que la jeune femme allie la musique classique au style métal.

Cette dernière s'est mise au chant lorsqu'elle était jeune comme plusieurs petites filles et interprétait pour s'amuser des chansons populaires. Elle a délaissé par la suite la musique jusqu'au début de l'âge adulte où elle s'est mise à s'éprendre de nouveau de la mélodie. Une amie d'Axelle avait décidé d'aller étudier en musique et celle-ci chantait des pièces qui la branchaient. La Georgienne a donc décidé de foncer en suivant des cours de chant classique auprès d'Hélène Ouellet. La professeure a amené son élève dans les trois dernières années à sortir de sa zone de confort et à expérimenter plusieurs styles. Elle l'a corrigée à de nombreuses reprises pour amener Axelle à aller chercher le maximum de son potentiel. La Beauceronne ne cache pas qu'elle en a fait du chemin depuis ses débuts en musique alors que sa voix a constamment évolué. Si elle a décidé d'opter vers une fusion entre le classique et le métal, cette dernière a tout d'abord fait ses classes lors de spectacles en groupe avec la Société lyrique de la Beauce et lors de la comédie musicale, Hairspray. 

L'apparition du métal

Comment la musique classique et le métal sont-ils arrivés dans la vie de l'interprète ? « Je n'ai jamais eu les cordes vocales pour chanter du populaire. Je riais de ma mère plus jeune, car elle écoutait de l'opéra et mon père de son côté écoutait du métal. Je crois que c'est une fusion des deux styles et que ma voix s'adapte très bien à la musique classique alors que dans la vie j'écoute plus du métal. Tous les éléments étaient en places pour que je puisse obtenir du succès dans ce style que j'adore », raconte celle qui s'inspire grandement des chanteuses Tarja Turunen, Simone Simons d'Épica et la tête d'affiche d'Arch Enemy, la Québécoise Alissa White-Gluz. 

Axelle s'est fait connaître surtout à la suite de ses performances au Cégep Beauce-Appalaches et la principale intéressée a d'ailleurs une anecdote à raconter à propos de ses expériences sur cette scène. « Une élève savait que je chantais du métal et a donné mon nom pour que je monte sur les planches pour chanter un titre. C'est un peu ce qui m'a mis au jour et j'ai par la suite obtenu le surnom de la “Rockeuse aux cheveux rouges”. Comme quoi rien n'arrive pour rien dans la vie », rigole celle qui poursuivra ses études en musique au Cégep de Sainte-Foy dès l'automne prochain. Axelle a comme ambition de former son propre groupe de métal et de composer ses chansons dans le futur tout en étant professeure de chant.

L'artiste remontera sur scène le 27 juillet prochain à l'Arboterum de Saint-Georges en compagnie de cinq musiciens. Ceux-ci interpréteront plusieurs pièces de Nightwish et d'Evanescense ainsi que plusieurs morceaux populaires qui ont été convertis en métal, dont deux en français. La bête de scène sera également en spectacle le 21 août alors qu'elle interprétera des pièces classiques en compagnie de la formation « Charmant tourbillon » à l'Église Saint-Paul-de-Cumberland.

Pour en savoir plus sur Axelle Doyon, il est possible de consulter sa page Facebook en cliquant ICI.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • wow, comme nina hagen dans les années 80 qui a mariée le punk et l'opéra, fascinant

    sonylach - 2016-07-16 00:21