Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 juillet 2016 - 13:42 | Mis à jour : 19 juillet 2016 - 10:04

Le duo beauceron Maheux-Mercier laisse sa marque à Saint-Georges avec « Du visible à l’invisible »

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Dans le cadre de la 3e édition de l’International de la sculpture de Saint-Georges, le duo d’artistes beauceron formé de Jean-François Maheux et de Nadia Mercier a procédé à la création d’une imposante œuvre intitulée « Du visible à l’invisible ». Celle-ci a été érigée dans le secteur ouest de la ville aux abords de la piste cyclable à la hauteur du parc Veilleux.

La sculpture vise à figer dans le temps, à l’aide de la pierre, les ondulations qui se créent à la surface de l’eau lorsqu’on y lance un caillou. Opposant la fluidité de l’eau à la rigidité de la roche, l’œuvre recto-verso évoque à la fois le passage intérieur/extérieur de la turbulence à la tranquillité, ainsi que du bruit au silence. « Le mot, qui est inscrit en acier inoxydable dans la sculpture, représente le silence de l’eau juste avant qu’une pierre tombe », explique Jean-François Maheux.

Au total, la structure de pierre a été réalisée en 18 jours. « En réalité, ça fait 16 ans que je fais de la sculpture et ça prend ces années pour réaliser ce que j’ai fait », précise l’artiste de Saint-Georges. « L’héritage que l’on laisse, c’est inestimable par rapport au travail que l’on donne », ajoute-t-il.

Maheux-Mercier

Afin d’en arriver au résultat final, Jean-François Maheux a pu une fois de plus compter sur l’aide inestimable de sa conjointe Nadia Mercier tout au long du processus. D’ailleurs, le duo n’en était pas à sa première expérience puisqu’il crée diverses œuvres en symbiose depuis maintenant 16 ans.

Ensemble, les artistes ont établi le concept à la suite d’un travail de recherche approfondie en lien avec la thématique imposée par Beauce Art. « On s’est donné plein d’idées et nous avons fait beaucoup de recherches sur tout ce qui peut avoir rapport à l’eau », indique Jean-François Maheux. Puis, au terme de nombreux échanges, les artistes en sont venus à un consensus sur l’orientation visuelle qu’il fallait adopter dans le cas de l’International de la sculpture.

« C’est une job d’entrepreneur », assure l’artiste. « Ce n’est pas qu’un dessin et ensuite on part dans les nuages. Nous sommes terre-à-terre contrairement à ce que les gens croient », lance Jean-François Maheux le sourire en coin.

Au fil du temps, le travail acharné du Collectif Maheux-Mercier aura payé puisque le couple beauceron jouit maintenant d’une bonne réputation dans le monde de la sculpture. D’ailleurs, le duo peut notamment vivre de son art en Beauce depuis près de deux ans.

Pour suivre toutes les activités de ces sculpteurs de la région, ou pour en voir davantage sur leur vaste travail, visitez le www.maheuxmercier.com  ou suivez la page Facebook « Maheux-Mercier, Artistes sculpteurs ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Deux de leurs œuvres à Lac-Mégantic "Passage et Hélice Boréale" dans le cadre du Symposium de sculptures monumentales. À voir !

    Daine Bureau - 2016-07-22 23:09