Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 août 2016 - 13:33 | Mis à jour : 13:43

La troisième édition du Rockjam se conclut de façon explosive

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

La troisième édition du Rockjam s’est conclue de façon explosive hier soir sur l’île Ronde de Beauceville avec les performances de Purple Band, suivi de Sacred Silence, un groupe hommage à System of a Down.

La formation beauceronne composée de Frédéric Jacques à la guitare, Jean-Philippe Rodrigue à la batterie, Emmanuel Champagne à la basse et Mélodie Quirion à la voix avait promis de nombreux effets pyrotechniques et force est d’admettre qu’ils ont livré la marchandise. Dès la première pièce, des étincelles ont jailli vers le ciel à partir du devant de la scène. Puis, des feux d’artifices ont ébloui le ciel à intervalles réguliers au cours du spectacle lors duquel les jeunes membres du groupe ont performé des pièces marquantes du rock des années 1970 à 1990. Vers minuit 15, ils ont laissé leur place à Sacred Silence qui a offert les plus grands classiques de la formation californienne.

La Bataille des bands

En après-midi a eu lieu la Bataille des bands, un concours musical pour les jeunes de moins de 21 ans. Malgré quelques désistements de dernière minute, cinq groupes se sont mesurés l’un à l’autre pour mettre la main sur l’une des bourses totalisant 1 500 $. Après une première ronde, le jury a sélectionné trois bands pour participer à une finale où c’est finalement Timeless qui l’a emporté avec sa composition Silence. Les deux autres finalistes sont The Reverends qui ont repris un titre d’Avenged Sevenfold et Obsession qui ont joué Master of Puppets de Metallica. Notons aussi la présence hors-concours d’Axelle Doyon et ses musiciens qui ont interprété quelques pièces de Nightwish et d’Avenged Sevenfold.

Au même moment, des jeux gonflables et un kiosque de maquillage ont été aménagés pour les enfants. Cependant, une forte averse, qui est tombée aux alentours de 15 h 30, a quelque peu compromis la suite des jeux. De plus, un taureau mécanique figurait aussi parmi les activités offertes aux festivaliers.

La soirée musicale s’est amorcée avec le duo Patsy et Hugo qui en était déjà à sa troisième présence au Rockjam. Puis, le Beaucevillois Pierre-Hervé Goulet et ses musiciens se sont amusés sur scène en jouant les compositions de l’auteur-compositeur-interprète. Il s’agissait d’une deuxième présence pour Pierre-Hervé au Rockjam alors qu’il avait fait la première partie des Trois accords à l’âge de 15 ans lors de la première mouture du festival. Celui-ci a d’ailleurs tenu à féliciter les organisateurs d’avoir fait revivre le Rockjam.

Ensuite, le groupe Warning, qui rend hommage à Green Day s’est emparé des planches. Les membres ont interagi à quelques reprises avec la foule, qui grossissait plus le temps avançait, entre les succès du groupe américain tels que American Idiot, Jesus of Suberia et Holiday. Ils ont finalement laissé leur place à Purple Band. C’est à ce moment que le nombre de spectateurs à atteint son apogée. L’événement s’est conclu avec Sacred Silence.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.