Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 août 2016 - 06:00

« Homme au bord de la crise d’hormones » : être ou ne pas être… une femme?

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier

Jusqu’au 3 septembre prochain, le Théâtre du Ganoué de Saint-Prosper présente la pièce « Homme au bord de la crise d’hormones » de la troupe beauceronne « Les Amuse-Gueules ».

Après avoir effectué un test psychologique dans une revue féminine, Jules (Jean-Pierre Poulin) s’interroge à savoir si après tout, il ne serait pas une femme. Dans sa quête existentielle à savoir s’il est bel et bien un mâle, sa mère (Bianka Gilbert), sa femme enceinte (Guylaine Mercier) et son meilleur ami (Pierre Boucher), qui est un psychologue ayant un penchant pour les hommes, tenteront de lui faire voir la lumière dans cette sombre période. Au final, toutes les péripéties affluent vers une seule et grande question : mais qu’est-ce qui, dans le fond, différencie un homme d’une femme? La réponse au Ganoué, évidemment.

La comédie « Homme au bord de la crise d’hormones », de l’auteure Carole Tremblay, est mise en scène par Caroline Audet de CaroSol en scène. Cette dernière, qui prend joliment du galon dans son art pièce après pièce, a su créer sur scène une dynamique intéressante qui ouvre la porte à l’élément de surprise essentiel à l’humour. D’ailleurs, à plusieurs reprises, les comédiens ont su saisir efficacement ce « momentum » mis en place par la metteure en scène pour déclencher des éclats de rire inévitables dans la salle. Globalement, la pièce est bien rythmée et fait peu de place aux longueurs.

Les comédiens de la troupe « Les Amuse-Gueules », qui roule déjà quelques années en Beauce, ont un plaisir évident à jouer ensemble et cela se ressent en tant que spectateur. Mention spéciale à Bianka Gilbert qui a su créer une maman adorable et pour qui l’on a de la sympathie. En interprétant la mère de Jules, la comédienne est sortie du cadre de son « Casting » théâtral habituel. Toutefois, ce défi, elle l’a relevé haut la main en présentant sur scène un personnage crédible, rigolo et aux répliques bien senties.

Quant à Pierre Boucher, il a su une fois de plus impressionner par sa polyvalence. En effet, celui qui a joué plusieurs rôles différents sur les scènes de la Beauce au cours des dernières années démontre dans le cas présent une grande aisance dans son personnage largement efféminé. Le comédien sait notamment doser ses paroles et ses gestes afin de bien vendre les répliques « Punch ». Finalement, soulignons le travail de Jean-Pierre Poulin et Guylaine Mercier qui rendent leurs rôles à merveille. La complicité qui se dégage entre ces derniers donne une grande crédibilité au couple qu’ils incarnent.

Prochains spectacles

« Homme au bord de la crise d’hormones », une pièce qui en vaut assurément le détour au Ganoué de Saint-Prosper cet été, sera présentée les 11, 12, 13, 14, 18, 19, 20, 21, 25, 26, 27 et 28 août, ainsi que les 2 et 3 septembre. Toutes les représentations s’amorcent à 20 h.

Le théâtre est situé au 3805, 8e Rue (route 204), Saint-Prosper. Pour de plus amples renseignements, consultez la page Facebook du Ganoué.

Pour plus de détails ou pour effectuer une réservation, communiquez au 418 594-5000.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.