Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 août 2016 - 18:03 | Mis à jour : 19:02

Quelques centaines de personnes se réunissent pour le premier « Jarrets noirs bike show »

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La première édition du « Jarrets noirs bike show » s'est amorcée aujourd'hui à 13 h au bar l'Entracte de Beauceville.

À compter de 20 h, le groupe Vintage accaparera la scène extérieure pour rendre hommage aux années 1980. Au moment d’écrire ces lignes, il est encore possible de se rendre sur les lieux pour le début de leur prestation.

Quelques centaines d'amateurs de motos se sont réunis sur place pour participer à l'événement. Tout au long de l'après-midi, les motocyclistes ont été invités à participer au « show de boucane ». Les intéressés ont enfourché leur véhicule et se sont rendus sur une remorque aménagée à cet effet, attirant au passage bon nombre de spectateurs. Lors de leurs démonstrations, il n'était pas rare de perdre de vu les participants, tant la fumée blanche à l'odeur de caoutchouc brûlé était opaque. En retour, ils ont obtenu un billet pour manger gratuitement.

En effet, les organisateurs ont préparé un méchoui. Les coupons donnant droit à une part de la viande et ses accompagnements se vendaient au coût de 20 $.

Des acrobaties sur motos, des tours d'hélicoptère et des expositions de concessionnaires, de même qu'un chansonnier, ont aussi fait partie de la programmation de l'après-midi. Le principal organisateur de l'événement, Éric Doyon, a qualifié cette première édition de modeste avant la tenue de l'événement. « Nous avons de grandes idées pour les prochaines années », a-t-il assuré.

Rappelons que le « Jarrets noirs bike show » est produit par l'organisme à but non lucratif, Chaudière-Appalaches en spectacle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.