Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 novembre 2016 - 10:19 | Mis à jour : 10:46

« Ne pas faire ce projet aurait été renier notre passé. »

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Jeudi dernier, à Beauceville, la MRC Robert-Cliche a présenté le fruit d’un travail de documentation considérable qui aura duré deux ans : la production de dix capsules vidéos portant sur des métiers traditionnels beaucerons. De nombreux politiciens étaient présents à la soirée de présentation pour rendre hommage à l’ampleur du travail réalisé. 

Jeudi soir, à Beauceville, la soirée de présentation des dix capsules vidéos produites par la MRC Robert-Cliche et destinées à préserver le savoir-faire traditionnel beauceron s’est achevée par un tonnerre d’applaudissements. Entre éclats de rire et larmes aux yeux, l’assemblée, fascinée par la diffusion du projet, n’a pas manqué d’exprimer son émotion. Composé des maires de différentes municipalités locales et des familles beauceronnes ayant permis, le temps d’un instant, d’entrer dans leur vie personnelle, le public a salué avec enthousiasme la grande qualité de ce précieux travail d’archivage débuté en 2014. 

Des capsules documentaires qui auront demandé deux ans d’effort

« Ça nous prend une mémoire vivante pour permettre à nos générations futures de découvrir ce qui a été réalisé par nos ancêtres, toute l’ingéniosité de la population beauceronne, a souligné le préfet de la MRC Robert-Cliche Luc Provençal. Ne pas faire ce projet aurait été renier notre passé. » En deux ans, dix capsules vidéos d’une dizaine de minutes ont été tournées sur des métiers traditionnels beaucerons comme le coupeur de glace, le trappeur, la maîtresse d’école, le maréchal-ferrant ou encore le scieur de bois. Plus d’une quarantaine de bénévoles ont participé aux tournages pour les dix municipalités de la MRC Robert-Cliche. Alors que le Musée Marius-Barbeau, de Saint-Joseph-de-Beauce, s’est occupé du travail de recherche et de documentation, c’est CogecoTV qui a pris en charge la réalisation des films. 

Un outil précieux de préservation de la richesse patrimoniale de Beauce

« L’idée du projet est venue en constatant avec regret qu’en raison d’une population vieillissante et divers changements sociaux, notre mémoire collective sur des faits historiques ou des connaissances traditionnelles se perdait de jour en jour. Il fallait réagir et faire découvrir aux jeunes générations les bijoux d’un passé rendu vivant par ce projet », a signalé le maire de Beauceville Luc Provençal. « Ce soir il ne s’agit pas d’une fin mais plutôt d’un commencement », a rajouté le président du CLD Robert-Cliche Serge Jacques, en soulignant l’importance de la diffusion du fruit de ces deux années de travail. Parmi ces outils de diffusion figure la constitution de trousses pédagogiques sur chacune des dix capsules. Destinées à une clientèle d’âge scolaire, elles seront disponibles à la Maison des Jeunes Robert-Cliche et au Musée Marius-Barbeau. Il sera possible aussi de les emprunter sur demande pour alimenter des activités culturelles dans les écoles et les bibliothèques. Un bon moyen pour permettre aux plus jeunes de s'intéresser à la grande richesse du patrimoine beauceron. 

Toutes les vidéos sont consultables en cliquant sur ce lien sur YouTube. Bon visionnement !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.