Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 janvier 2017 - 17:44 | Mis à jour : 22:37

Un écrivain de Saint-Georges en tête des ventes sur Amazon pendant trois semaines

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Établi à Saint-Georges depuis une quinzaine d’années, l’écrivain Pierre Roland Mercier, originaire de Québec, s’est récemment illustré grâce au succès, sur Amazon.ca, de son dernier roman, intitulé « Julia et l’enfer d’à côté ». Au matin du 27 janvier, l’ouvrage en était à sa troisième semaine consécutive en tête des ventes de la section « livres français » de la boutique Kindle d’Amazon, consacrée aux livres en format numérique.

Producteur de documentaires à la télévision, un métier qui l’a amené à parcourir le monde, venant aiguiser une imagination déjà foisonnante, le Québécois Pierre Roland Mercier profite de sa retraite à Saint-Georges pour s’isoler dans son bureau et déposer sur son clavier d’ordinateur la foule impressionnante de récits qui lui viennent en tête. Ayant déjà publié trois romans en 2016, il profite de l’hiver pour se plonger dans le travail et finaliser ses deux prochaines publications, prévues pour les tout prochains mois. Son dernier roman, paru en format électronique sur Amazon et intitulé « Julia et l’enfer d’à côté », est resté en tête des ventes pendant trois semaines, sur un total de 256 000 ouvrages francophones publiés au Canada. De quoi consolider sa passion de l’écriture, à laquelle son épouse a fini par s’accommoder, jouant le rôle de première correctrice.

Un goût pour introduire l’inattendu dans des vies prévisibles

« Je déteste l’idée de me laisser ballotter par la vie comme une feuille morte par le courant d’une rivière », explique-t-il en paraphrasant un précédent roman. « Mon grand plaisir avec mes personnages, c’est d’arriver à chambarder leur vie trop prévisible en y apportant une touche de mystère, pleine de surprise et d’inattendu, un élément perturbateur qui vient chambouler leur quotidien. » Cette volonté de faire évoluer ses personnages entre le début et la fin de ses romans, l’auteur la tient de son expérience personnelle. Issu d’une famille bénéficiant de peu de moyens, où les repas, confesse-t-il, n’étaient pas toujours très variés, Pierre Roland Mercier est finalement parvenu, par le jeu de ses propres initiatives, à suivre un parcours différent de celui que ses origines sociales lui prédestinaient. Âgé de 63 ans, il accomplit désormais son rêve de jeunesse, pour lequel il avait reçu le soutien encourageant d’un professeur du secondaire, enthousiasmé par ses aptitudes. L’auteur évoque avec tendresse ce souvenir de M. Naud qui lui avait conseillé, à l’époque, d’envisager très sérieusement une carrière dans le domaine de l’écriture. « Déjà enfant, j’aidais parfois des étudiants à rédiger leur rédaction », s’amuse-t-il à raconter.

Une retraite active à Saint-Georges qui lui permet de passer l’hiver beaucoup plus rapidement

Producteur de documentaires sur la nature pour la télévision, son métier lui avait déjà donné l’occasion de rédiger des milliers d’articles mais c’est sa retraite à Saint-Georges qui l’a amené à se lancer dans la production de romans depuis environ deux ans, pour lesquels son imagination débordante le pousse à s’immerger dans des genres différents, du policier au fantastique en passant par le roman d’apprentissage. Ses réflexes de réalisateur l'amènent à aborder ses récits par des visuels rythmés qui l’aident à bien contextualiser une scène. Le reste est puisé dans les histoires déposées dans sa boîte à idées au fil des ans. La réclusion imposée par l’hiver lui donne ainsi l’occasion de se plonger dans plusieurs histoires à la fois et de nombreux projets comme l’enregistrement audio de chacun de ses livres. Quant à la saison estivale, elle est consacrée en grande partie à sa passion de la pêche, même s’il avoue, à voix basse, en plaisantant, continuer à prendre parfois la plume en cachette de sa femme, soucieuse de ne pas voir la passion de son conjoint finir par devenir une trop grosse contrainte. Avec son bon classement aux meilleures ventes sur internet, l’auteur aura au moins pu démontrer le dynamisme créatif qu'on peut trouver en Beauce.  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo, monsieur.

    Guy Dubé - 2017-01-27 20:06