Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 février 2017 - 14:25

« Entre corps et matière », des vestiges issus d’un monde imaginaire exposés au Cégep

Par Salle des nouvelles

Le collectif Maheux-Mercier a installé son exposition, intitulée « Entre corps et matière », dans la galerie de la bibliothèque du Cégep Beauce-Appalaches. Diplômés en Arts visuels de l’établissement, les deux artistes travaillent en collaboration depuis le début des années 2000. 

Les amateurs d’art auront l’occasion de venir découvrir la nouvelle exposition du collectif Maheux-Mercier au Cégep Beauce-Appalaches. Intitulée « Entre Corps et Matière » et ouverte jusqu’au 3 mars prochain à la galerie de la bibliothèque, l’exposition réunit deux anciens élèves de l’établissement, Jean-François Maheux et Nadia Mercier, partageant la même passion de la sculpture.

La matière exploitée comme témoignage du temps qui passe

Créé il y a une quinzaine d’années, le collectif Maheux-Mercier s’intéresse au thème de la mémoire, créant des vestiges issus du monde imaginaire en alliant des témoignages d’un passé lointain et des artéfacts des civilisations modernes. Les deux artistes questionnent, entre autres, la fragilité de l’humain et poursuivent une réflexion sur l’essence des choses et leur nature éphémère.

Spécialisés dans le travail de la pierre

Habitués à travailler des matériaux tels que la pierre, le métal et le verre, les deux sculpteurs sont très actifs sur la scène artistique et s’impliquent énormément dans le milieu culturel. Au dernier symposium international Beauce-Art, Jean-François Maheux avait déjà sculpté sur de la pierre, en collaboration avec Nadia Mercier, une œuvre intitulée « Du visible à l’invisible ». Plusieurs œuvres du duo sont disséminées à travers le Québec. Une nouvelle de leurs créations sera installée au printemps à Saint-Jacques de Montcalm, dans la région de Lanaudière. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.