Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mars 2017 - 06:00

Une deuxième édition bonifiée pour le prochain festival de swing « Down by the Riverside »

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Pour sa 2e édition, le festival de danse swing « Down by the Riverside », organisé par La Cabane à swing, à Saint-Georges, prévoit plusieurs nouveautés destinées à bonifier l’édition 2017, qui avait déjà comblé les organisateurs par son achalandage. Une parade dans les rues de Saint-Georges, inspirée des fanfares de La Nouvelle-Orléans, sera notamment organisée dans le centre-ville.

La Cabane à swing et ses partenaires ont présenté lundi matin l’ensemble des activités qui se tiendront durant la 2e édition du festival de danse swing du mois d'avril prochain à Saint-Georges. « Nous comptons organiser une édition revampée, beaucoup plus grandiose que celle de l’an dernier, qui avait été un peu une année test mais au cours de laquelle on avait doublé nos espérances d’achalandage », a déclaré Olivier Duval, président de La Cabane à Swing, dont l’objectif est de faire découvrir à la fois la danse et la musique swing. Réalisé grâce à l’implication des membres de la Cabane à Swing, au support financier de la ville de Saint-Georges, aux Amants de la scène et au Rock Café, le festival comptera aussi sur le soutien de la Compagnie du Shack, « ravie d’aider ce genre d’initiative faisant rayonner la Beauce », selon Michel Baillargeon.

Trois jours de festivités pour célébrer la culture swing

Le succès du festival l’année dernière, qui avait attiré près de 200 personnes, a convaincu les organisateurs d’introduire de nouveau en Beauce l’ambiance de la culture de la Nouvelle-Orléans pour vivre un métissage intéressant. L’édition 2017 de « Down by the Riverside » se déclinera ainsi sur trois jours, du vendredi 28 au dimanche 30 avril. Différentes animations sont prévues au programme ainsi que des ateliers en groupe, une parade dans les rues du centre-ville et un service de coiffure, qui permettra de se coiffer selon la mode des années 1930. Déjà débutées, les inscriptions peuvent s’effectuer sur le site internet de La Cabane à swing, qui table sur une centaine de participants aux ateliers.

Un festival qui renoue avec les succès de l’an passé

Outre les traditionnelles soirées de danse du vendredi et du samedi, en compagnie du groupe montréalais Royal Pickles à la Place de l’église, le festival prévoit aussi des ateliers d’initiation à la danse swing pour différents niveaux, pour lesquels une dizaine de professeurs de danse du Québec et de l’international ont été conviés à venir partager leur amour du swing et du charleston. Comme l’an dernier, le Rock Café préparera, pour l’occasion, un menu spécial pour le samedi soir, destiné à mettre en valeur les plaisirs culinaires de La Nouvelle-Orléans. La fin de semaine se terminera par un brunch convivial organisé le dimanche avec une conférence sur l’histoire du swing, mettant l’accent sur certaines figures contemporaines de la danse.

Des nouveautés pour une édition 2017 embellie

Parmi les nouveautés prévues cette année, les organisateurs du festival ont mis en place un service de garderie en collaboration avec le Centre de la petite enfance La Fourmille, à Saint-Georges. Des classes de maître de musique seront aussi organisées pour les personnes qui souhaiteraient bénéficier d’une initiation à l’un des instruments du groupe Royal Pickles : banjo, percussions, saxophone, tuba et autres instruments à cuivre comme le trombone. Parmi les compétitions du vendredi et samedi, des mini chorégraphies de 30 secondes seront présentées cette année. Une parade sera aussi organisée dans les rues du centre-ville à la manière des fanfares de La Nouvelle-Orléans. Elle partira vers 19h15 de l’aréna pour se rendre au théâtre de la Place de l’église, où deux coiffeuses seront présentes pour arranger les cheveux des personnes intéressées par la mode des années 1930. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.