Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 avril 2017 - 11:16 | Mis à jour : 11:25

La « Tournée des idoles 2 » a fait escale à Saint-Frédéric le 1er avril dernier

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Les amateurs de musique yéyé et les nostalgiques des années « Jeunesse d’aujourd’hui », du nom de l’émission phare diffusée de 1962 à 1974 au Québec, ont pu se régaler à Saint-Frédéric, où la « Tournée des idoles 2 » était de passage en fin de semaine.

Accompagné de 6 musiciens, c’est l’animateur de radio Mario Lirette qui a tenu le rôle de l’hôte durant la soirée, dans une mise en scène de Nelson Minville. Organisé sous le thème d’une croisière souvenir destinée à faire revivre le succès des idoles des années 1960 et 1970, l’événement était à la fois teinté d’humour mais aussi d’archives sonores et visuelles.

Le chanteur Jenny Rock a fait lever toute la salle avec énergie en esquissant différents pas de danse sur la chanson Le Sloopy, avant d’interpréter Fume ta cigarette, Donne-moi ta jeunesse et son grand succès Douliou Saint-Tropez.

L’ancien membre des Sultans, Bruce Huard, a quant à lui ravi son public féminin avec des chansons comme C’est à toi que je pense et La poupée qui fait non. Le trio féminin Les Milady’s est revenu pour sa part sur les succès Sugartown, Trois petits vagabonds et Monsieur Dupont.

La soirée s’est poursuivie avec Gilles Girard et ses chansons Ton amour a changé ma vie et Avant de me dire adieu, puis avec une réunion surprise de Serge Laprade, ayant entonné Le Goéland, Quand l’amour va et Capri c’est fini.

La soirée s’est terminée sur un medley de chansons emblématiques interprétées par Michèle Richard, dont Les boîtes à gogo, Je survivrai, La plus belle pour aller danser ou encore l’hommage à son père J’entends son violon.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.