Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 mai 2017 - 04:00 | Mis à jour : 11:08

La Société lyrique de la Beauce conclut les célébrations de son 25e anniversaire de brillante façon

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La Société lyrique de la Beauce a conclu sa 25e année de brillante façon avec son concert du printemps qui a eu lieu hier soir à l’église du secteur ouest de Saint-Georges.

Le spectacle, divisé en deux parties, a dans un premier temps présenté une œuvre contemporaine, le Requiem for the Living, écrit par Dan Forrest, un compositeur américain de 39 ans.

La seconde moitié de la représentation a mis l’accent sur des chœurs d’opéra, notamment des pièces de Charles Gounod (Le veau d’or est toujours debout, Gloire immortelle de nos aïeux, L’heure s’envole), de Giuseppe Verdi (Gerusalem! Gerusalem! (Chœur de la procession)) et Georges Bizet (La garde montante (Chœur des gamins), Les voici! Voici la quadrille!).

Les spectateurs, remplissant les deux allées centrales, ont grandement apprécié leur soirée, applaudissant chaudement la soixantaine de choristes à plusieurs reprises. Ces derniers étaient dirigés par le directeur musical de la Société lyrique, Vincent Quirion.

De plus, sept musiciens accompagnaient le chœur :

  • Josée Tardif, piano
  • Philippe Amyot, 1er violon
  • Marjorie Bourque, 2e violon
  • Jacques Lavallée, alto
  • Frédérique Beaulieu-Asselin, violoncelle
  • Sarah Legendre-Bilodeau, hautbois
  • Yves Bélanger, percussions

L’animateur de la soirée, et l’un des fondateurs de la Société lyrique de la Beauce, Denis Duval, a tenu à souligner l’implication de Michel Gendreau, président de Garaga. L’entreprise a remis plus de 75 000 $ à la Société depuis 2002. Pour cette raison, elle lui a décerné le titre honorifique de Grand ambassadeur. Il s’agit d’une première depuis la création de la chorale. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.