Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 mai 2017 - 18:24 | Mis à jour : 26 mai 2017 - 23:51

Le ministre de la culture en visite à St-Georges pour les sculptures de Beauce Art

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le ministre de la culture du Québec, Luc Fortin, était en déplacement à Saint-Georges durant l'après-midi pour répondre à l'invitation du député Paul Busque à venir admirer les sculptures de Beauce Art sur l'île Pozer et le long de la rivière Chaudière. Pour ce député de Sherbrooke, à quelques jours de l'ouverture du symposium international de sculpture dimanche prochain, cette visite à Saint-Georges était la première depuis sa nomination au poste de ministre le 22 février 2016.

« Je suis très heureux d'avoir accepté l'invitation de mon collègue député Paul Busque à ce bel événement structurant. Je m'en serais voulu de ne pas avoir pu voir tout ça. C'est déjà un parcours impressionnant aujourd'hui alors imaginez ce que ce sera dans 10 ans », a-t-il déclaré à la suite d'une longue visite du musée en plein air de l'île Pozer et des berges de la rivière.

« On dit toujours que l'art et la culture permettent le développement d'une belle qualité de vie, un embellissement du paysage. Ils permettent aussi aux artistes de tisser des liens à long terme avec la francophonie », a-t-il ajouté en rappelant l'implication de l'organisme dans l'événement.

Au cours de sa visite, M. Fortin s'est par ailleurs empressé de démentir la réputation de parent pauvre de la culture dont la Beauce a parfois pu souffrir, en mentionnant notamment l'arrivée possible d'une « bonne nouvelle dans les prochains jours » de la part du Conseil des arts et lettres du Québec, qui soutient près de 800 organismes à travers la province.  

Un espace muséal unique au monde grâce à Beauce Art

Ayant vu le jour en 2011 pour diffuser les arts et la culture à Saint-Georges, « Beauce Art : l'international de la culture », qui s'inscrivait dans la foulée des grands projets de revitalisation du centre ville, a aujourd'hui pour mandat de présenter dix éditions du Symposium international de la sculpture de Saint-Georges entre 2014 et 2023. L'objectif du projet consiste à mettre en place, au coeur de la ville, un musée à ciel ouvert unique au monde, constituant un patrimoine culturel incontournable. La 4e édition du Symposium regroupera cette année encore une dizaine d'artistes qui travailleront pendant trois semaine à la création de nouvelles sculptures pour la ville. Le lancement de l'édition 2017 se tiendra dimanche prochain, à 15h à l'espace Redmond. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je me souviens du temps où Robert Gilet du FM 93 disait que St-Georges était la ville la plus laide du Québec. Je crois que ça a changer beaucoup. On chiale souvent sur le dos de nos élus, mais là, je crois que ça mérite de sincères félicitations pour tout le travail accompli. BRAVO!!!!

    LB - 2017-05-24 06:51