Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juin 2017 - 15:47 | Mis à jour : 8 juin 2017 - 10:53

DOSSIER BEAUCE ART : Portrait de la sculpteure québécoise Julie Savard

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

L'ouverture officielle du 4e Symposium international de la sculpture de Saint-Georges a eu lieu à l'Espace Redmond lors du dimanche 28 mai dernier. Pour l'occasion, EnBeauce.com a débuté un « Dossier Beauce Art » dernièrement, dans lequel seront présentés les portraits des différents sculpteurs de cette édition, ainsi que quelques entrevues réalisées avec eux.

 

À lire également :

Nous vous invitons donc à consulter notre quotidien Web régulièrement au cours des deux prochaines semaines pour ne rien manquer au sujet des artistes de cette quatrième édition.

La neuvième personne abordée dans ce dossier spécial est la sculpteure québécoise Julie Savard, originaire de Québec.

Elle utilisera le métal pour réaliser son oeuvre « Interstice, ouvre-toi ! » à Saint-Georges.

Biographie 

Native de Saint-Romuald en Chaudière-Appalaches, Julie Savard réside maintenant dans le quartier Vieux-Limoilou à Québec. Elle commence sa carrière professionnelle dès 2002, à l’âge de 22 ans et elle termine ses études à la Maison des métiers d’art de Québec où on lui décerne un prix et une mention d’honneur pour l’ensemble de son œuvre. 

Unique de sa démarche artistique personnelle, elle participe à une multitude d’expositions collectives et individuelles. De plus, bon nombre de collectionneurs suivent la carrière de l’artiste. En 2006, Mme Savard se joint à la coopérative d’artisans producteurs nommée Le Bloc5. Cet atelier regroupe quatre autres artistes dont Ludovic Boney, Marc-Antoine Côté, Nathalie Côté et Jean-Robert Drouillard. En 2014, Julie réalise sa première sculpture liée au programme d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement du gouvernement du Québec (politique du 1 %).

Julie Savard se perfectionne entre autres dans la découpe au plasma, une technologie lui permettant d’exprimer souplesse et élégance par la finesse des textures dans les métaux. 

Démarche artistique 

Les interstices prennent de l’ampleur, les vides se propagent et s’ouvrent pour laisser s’immiscer la lumière.

Jeux d’ombres et de lumières, voile lumineux fragmenté, « Interstice, ouvre-toi ! » incite à lever les yeux au ciel, à projeter le regard au-delà des lignes sculpturales et à repenser les limites du perceptible.

Entrelacs de battements d’ailes, nuage d’imbrications de pleins et de vides, floraison des plans en pleine mutation, le ciel se déploie au-dessus de nos têtes dans un élan de lumière et de poésie. La liberté est portée par la légèreté, vacillante et vertigineuse, et tonne comme la voix du poète : « Ouvre grand les yeux, envole-toi dans la direction qui est la tienne ».

SOURCE : Beauce Art, L'International de la sculpture

Pour en connaître davantage sur le parcours artistique de Mme Savard, il est possible de consulter sa page Facebook ou encore son site Web.

Rappelons que le 4e Symposium international de la sculpture de Saint-Georges se déroule du 28 mai au 18 juin prochains.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.