Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 juillet 2017 - 14:42 | Mis à jour : 19:15

Les Biquettes Pompettes se penchent avec humour sur les chicanes d’un couple de retraités

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Jeudi soir, à 20h, le Théâtre de l’Hôtel de Ville, à Saint-Joseph-de-Beauce, accueillait l’avant-première de sa nouvelle comédie estivale, portée par le talent burlesque des quatre comédiens de la troupe Les Biquettes Pompettes, qui ont interprété la pièce « V comme Canard », une comédie romantique sur les chicanes d’un couple de retraités.

« Marcel prend sa retraite. Pour lui, cela signifie se la couler douce auprès de sa femme Jacqueline qu’il aime aussi ardemment que le jour de leur première rencontre. Mais pour Jacqueline, qui refuse de s’encroûter à la maison, tout est prétexte à fuir le nid familial. Marcel, qui réalise que sa femme s’éloigne de lui peu à peu, entreprend de la ramener près de lui d’une drôle de façon. Il s’organise pour que la vie à l’extérieur de la maison devienne un enfer. Lorsque Jacqueline découvre que Marcel est à l’origine de tous ses problèmes, on se doute que “ça va saigner“, et même on le souhaite… Elle entre dans la danse et remet œil pour œil et dent pour dent ! »

C’est en ces termes qu’a été résumée la prochaine comédie de l’été qui se jouera au Théâtre de l’Hôtel de Ville de Saint-Joseph du 21 juillet au 19 août. Quatre passionnés de théâtre ont fondé spécialement pour cette salle de spectacle la nouvelle troupe « Les Biquettes Pompettes », interprétant avec beaucoup d’humour cette histoire mise en scène par Caroline Audet. Ils jouent le rôle de Marcel, retraité cynique et lâche désireux de se voir moins souvent délaissé par sa femme, Jacqueline, que son temps libre a poussé à s’impliquer dans de nombreuses activités en-dehors de chez elle, Coco, leur fils, dont les conversations se bornent à une interminable critique de ses collègues de bureau, et leur excentrique belle-fille Johanne, dont le manque de discernement rivalise avec une jalousie extrême.

Une histoire attendrissante et drôle portée par des acteurs pleins de fantaisie

L’histoire est portée par des acteurs doués prenant un plaisir communicatif à illustrer les épisodes burlesques de cette chicane de couple. Danie Buteau, interprétant Jacqueline, démontre avec merveille sa capacité à incarner la perte de contrôle inhérente à son personnage, que les farces de son conjoint font basculer peu à peu dans un état de folie propice à de gros éclats de rire et une forte présence sur scène, entre un sens inné du loufoque et une émouvante tendresse. Jouant le rôle de son mari Marcel, Steve Pruneau incarne avec justesse un personnage cynique bien décidé à récupérer sa femme par n’importe quel moyen. L’inversion des rôles, lorsqu’elle découvre la machination, est l’occasion de crises de nerf très réussies.

Avec ses perruques colorées, ses tenues quétaines et son franc-parler plein de fraîcheur, Marie-Andrée Proulx, parvient de son côté à donner vie à une belle-fille naïve et excentrique qu’on prend plaisir à voir débouler sur la scène. Quant à l’interprète de Coco, Charles-Éric, son personnage de fils insupportable, obnubilé par les sodas, son cellulaire et ses histoires de bureau, achève de compléter le tableau de cette famille loufoque au sein de laquelle l’absence de communication ne manquera pas de révéler un très fort attachement.

Informations pratiques 

La pièce se jouera les 21, 28 et 29 juillet, puis les 4, 5, 11, 12, 18 et 19 août. Les représentations ont lieu à 20h au Théâtre de l’Hôtel de Ville. Plus de renseignements en appelant au 418-957-9632 ou en cliquant sur le lien suivant.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.