Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 juillet 2017 - 15:16 | Mis à jour : 19:15

Les jeunes du camp de jour de Ste-Marie donnent vie à leur Croque-livres "Atlas"

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Cette semaine, la ville de Sainte-Marie a vu naître un nouveau Croque-livres sur son territoire grâce à l’implication des jeunes du camp de jour à l’origine du projet. Inspirée de l’approche « Prends un livre ou donne un livre », l’initiative est un réseau de boîtes à livres pour les enfants destiné à développer le plaisir de la lecture et à le partager.

Selon la coordonnatrice du projet, Caroline Bisson, « l'utilisation du Croque-livres est simple et gratuite : un enfant peut prendre un livre ou en donner un, sans aucune contrainte. Il ne s'agit pas de prêt de livres, mais bien de partage ou d'échange. » C’est ainsi que les enfants du camp de jour de Sainte-Marie ont terminé la construction de leur Croque-livres baptisé Atlas, qu’ils ont pris soin de bien nourrir de plusieurs ouvrages usagés, après lui avoir donné ses belles couleurs. La boîte à livres est située à la porte de l’école Maribel.

Une initiative destinée à redonner le goût de la lecture aux plus jeunes

Portée par les partenaires du regroupement Unir pour grandir en Nouvelle-Beauce, dont l’objectif est d’aider les familles à favoriser une entrée scolaire réussie de leurs enfants, l’initiative a été rendue possible grâce au soutien financier du ministère de l’Éducation. L’initiative des Croque-livres, lancée en septembre 2014, est un réseau de boîtes de partage pour les jeunes de moins de 12 ans visant à rassembler une communauté autour du plaisir de la lecture. En tout, 734 Croque-livres sont déjà installés à travers le Québec.

Plus d’informations en cliquant sur le lien suivant

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.