Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 mars 2018 - 18:00 | Mis à jour : 19 mars 2018 - 07:06

Dina Gilbert n’a pas oublié ses racines beauceronnes

Par Alex Drouin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Au cours des dernières années, la musique a fait voyager la chef d’orchestre Dina Gilbert. France, Allemagne, Roumanie, Chine, Japon… Dimanche matin (18 mars), elle était de retour dans son patelin, Saint-Georges.

 À lire également :

Celle qui a déjà occupé le poste de chef assistante de l’Orchestre symphonique de Montréal de maestro Kent Nagano était présente lors d’un déjeuner-conférence pour aider le Festival Clermont-Pépin à financer l’achat d’un piano à queue. Une fois le festival terminé, le piano sera installé en résidence au Centre culturel Marie-Fitzbach.

Bien que l’invitation annonçait un déjeuner-conférence au Restaurant Le Baril Grill, la principale intéressée ne voyait pas le déroulement de la matinée comme une conférence. Elle a parlé de son parcours qui l’a mené aux quatre coins du globe tout en saluant les invités, dont plusieurs l’ont vu grandir. « J’ai également abordé les opportunités qu’il fallait saisir, mais aussi des risques à prendre », a-t-elle précisé.

Lorsque l’organisation l’a approché pour revenir à Saint-Georges, elle a accepté avec plaisir. « Le Festival Clermont-Pépin était comme mes Jeux olympiques, se souvient-elle. C’était un incontournable pour mes sœurs et moi. »

Elle a participé audit festival dès l’âge de 5 ans, et ce, jusqu’à 15 ans. Elle l’a d’ailleurs remporté à quelques reprises. « C’est une compétition saine et très valorisante pour les jeunes. »

« Mes expériences au Festival Clermont-Pépin ont eu une influence dans ma carrière, même si ça fait longtemps », a-t-elle ajouté.

Perpétuité les œuvres de Clermont Pépin

Directrice musicale et chef de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire et du Kamloops Symphony en Colombie-Britannique, Mme Gilbert est très fière de ses origines beauceronnes et des œuvres de Clermont Pépin.

« Il a eu une grande importance dans le milieu musical au Québec », a dit celle qui a également été juge lors du festival, mais elle n’était plus certaine de l’année exacte.  

La 33e édition se tiendra du 4 au 6 mai au Centre Culturel Marie-Fitzbach et il est possible de s’inscrire jusqu’au 24 mars.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Perpétuer les oeuvres de Clermont-Pépin. Ne pas le laisser tomber dans l'oubli.

    Christiane Gosselin - 2018-03-18 18:50