Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 avril 2018 - 13:04 | Mis à jour : 13 juin 2018 - 16:48

Cégep Beauce-Appalaches : l'enseignant Étienne Groleau publie un livre

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Ce midi, à l'Entrecours du Cégep Beauce-Appalaches (CBA), de nombreux étudiants et enseignants étaient réunis pour souligner la parution du livre L'oubli de la vie. Critique de la raison parodique (Liber, 2018) d'Étienne Groleau, enseignant en philosophie.

D'emblée, Réjean Bergeron, conseiller en communication, dont l'enthousiasme était manifeste, a déclaré : « Des gens comme Étienne [Groleau] contribuent à nous rendre plus intelligents que notre téléphone. » M. Bergeron a littéralement couvert d'éloges l'enseignant de 35 ans qui, depuis 2008, offre un contact aux jeunes de la Beauce avec la philosophie.

« Avant tout, nous sommes des êtres humains », s'exclame le directeur général

Avant que le principal intéressé monte sur la petite scène, le nouveau directeur général du CBA, Pierre Leblanc, y est allé d'une allocution, ayant également suivi une formation en philosophie. Il a d'ailleurs déjà enseigné cette discipline. « En 5 minutes, j'ai eu une belle surprise. Le livre est très bien écrit », a-t-il dit. Il a vanté l'accessibilité du livre ; celui-ci est une version remaniée de la thèse de doctorat d'Étienne Groleau. M. Leblanc a regardé M. Groleau et s'est exprimé ainsi : « Vous faites rayonner notre beau cégep. »

Comprendre la déshumanisation du monde

L'auteur tente de comprendre les sources de la déshumanisation de notre société. Son constat est clair : l'homme d'aujourd'hui, qui baigne dans la raison, est tenu à l'écart de son affectivité, ce qui fait qu'il ne sait plus distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas. L'origine de ce décentrement remonte au début de la modernité, selon M. Groleau.

« La science conçoit l'homme à partir de la raison. On a donc créé un modèle humain rationnel, froid et sans émotions sur lequel repose notre société. C'est pourtant l'effectivité qui fixe nos valeurs et nos objectifs. Lorsqu'on nous prive de nos émotions, nous avons tendance à nous tourner vers n'importe quoi nous permettant d'en vivre, qu'il s'agisse des réseaux sociaux ou de la télé-réalité. » - Étienne Groleau

Il faut cesser de favoriser le paraître aux dépens de l'être, selon l'auteur. Ce dernier veut que les gens aient l'envie de s'interroger plutôt que d'être des figurants.

Pour se procurer l'ouvrage

L'oubli de la vie. Critique de la raison parodique, paru le 14 mars dernier, est distribué au Canada et au Québec, en France et en Belgique par la maison d'édition montréalaise Liber. À Saint-Georges, le livre est en vente à la librairie Sélect, chez Renaud-Bray et à la coopérative étudiante COOPSCO Beauce-Appalaches.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.