Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 avril 2016 - 16:34 | Mis à jour : 16:49

Rappel des règles de sécurité des carrefours giratoires et des corridors de sécurité

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 4

Certaines règles de sécurité routière peuvent parfois porter à confusion. C’est le cas de celles entourant le corridor de sécurité et celles concernant les carrefours giratoires.

Lorsqu’un véhicule d’urgence, une dépanneuse ou un véhicule de surveillance est garé dans une voie ou en bordure d’une route, la loi exige de créer un corridor de sécurité afin d’augmenter le niveau de sécurité des travailleurs.

Pour se faire, l’automobiliste doit ralentir avant de changer de voie si le véhicule immobilisé se trouve dans la même voie que lui. Advenant le cas où la situation se produit sur une route où la circulation se fait dans les deux sens, le conducteur doit céder le passage à tout véhicule arrivant en sens inverse, quitte à s’immobiliser, avant de changer de voie.

Dans le cas où l’intervention se fait en bordure du chemin, le conducteur doit ralentir et, si possible, changer de voie. Lorsqu’il ne peut pas, il doit s’éloigner le plus possible du véhicule immobile tout en demeurant dans sa voie.

Rappelons qu’une infraction à cette loi en vigueur depuis 2012 peut entraîner une amende de 200 à 300 $ ainsi que quatre points d’inaptitude.

Le carrefour giratoire

Il existe cinq étapes afin de traverser un carrefour giratoire de façon sécuritaire pour les automobilistes :

  1. La première consiste à ralentir à l’approche de celui-ci.
  2. La seconde est de choisir la bonne voie et de la garder jusqu’à la sortie. Il faut donc opter pour la voie de droite pour tourner à droite et pour la voie de gauche afin de tourner à gauche. Dans le cas du rond-point qui relie l’autoroute 73 à la route 204 entre Saint-Georges et Saint-Prosper, il est permis d’utiliser l’une ou l’autre des voies pour continuer tout droit.
  3. La troisième concerne l’obligation de céder le passage aux automobilistes déjà engagés dans le carrefour ainsi qu’aux piétons qui doivent traverser aux endroits désignés à cet effet et non pas en traversant par l’îlot central.
  4. L’étape suivante consiste à s’engager dans le rond-point tout en ajustant sa vitesse.
  5. Finalement, il faut signaler son intention de sortir du carrefour giratoire en actionnant le clignotant approprié à partir de la sortie précédant celle que le conducteur désire emprunter.

Les règles diffèrent quelque peu pour les cyclistes et les camionneurs. Les premiers peuvent utiliser les traverses pour piétons, utiliser la piste cyclable aménagée autour lorsqu’il y en a une ou encore, s’engager dans le rond-point en respectant les mêmes règles que les automobilistes. Quant aux chauffeurs de véhicules lourds, ils peuvent empiéter sur la bande franchissable de l’îlot central qui est prévu pour faciliter le passage de ce type de véhicules.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • j ai avisé les polices que le monde ne cédait pas dans le rond-point aux tout début,il ma dit il vont s abitué.j ai exanté plusieur accident.c est le rond-point de la MORT

    resident 40 ave - 2016-04-11 18:02
  • ses facile a comprendre ses le véhicule qui est engager dans le rom point qui a priorité il a des carrefour giratoire a val Dor et Amos et il n'arrive presque pas accident quand tu a comprit le principe ses sur que si toute les automobiliste veule passer en même tent il vas avoir des problème sérieux il s'agit de comprendre le principe et avoir d du civisme

    Jacki - 2016-04-11 23:46
  • Il faudrait aussi revoir la limite de vitesse de 50 KM/h quand on arrive du nord vers le rond-point... c'est vraiment trop lent!

    J'ai jamais vu personne rouler à 50 là...

    70 serait mieux et quand même sécuritaire! On parle d'une autoroute à 4 voies avec terre-plein, c'est pas une rue étroite près d'une école!

    MIke - 2016-04-12 07:18
  • Les lois applicables dans les carrefours giratoires sont logiques et facile à apprendre. Le gros problème avec celui de St-Georges est la dimension qui est trop petite pour effectuer tous nos signalements de façon évidente et sécuritaire. Ainsi comme exemple, lorsqu'on se prépare à sortir de l'autoroute pour aller en direction de St-Prosper , on entre par la voie de gauche, on tourne en gardant l'intérieur et on a pas vraiment le temps de mettre le clignotant pour indiquer clairement qu'on va sortir du carrefour giratoire. On a plus l'impression qu'on indique qu'on va changer de voie sur la route à emprunter, ce qui peut causer de l'hésitation pour ceux qui sont sur la voie extérieure.

    Alain - 2016-04-12 19:08