Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 juin 2016 - 11:07 | Mis à jour : 11:12

La CNESST dévoile les causes de la mort du travailleur Slim Ben Romdhane

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé le rapport de son enquête concernant la mort du travailleur de l’entreprise Norgate Métal, située à La Guadeloupe, Slim Ben Romdhane.

Le document indique que la CNESST a retenu comme cause une déficience dans la méthode appliquée lors du gréage de la poutre. Au Québec, depuis cinq ans, 46 travailleurs ont été frappés mortellement par un objet.

Rappelons que l’assembleur-soudeur a été frappé mortellement par une poutre structurale qui s’est renversée alors qu’il tentait de la retourner.

Selon l’enquête de la Commission, la méthode appliquée lors du gréage d’une poutre a provoqué son renversement à l’insu du travailleur. Le fait de tendre la chaîne à l’aide du pont roulant a été suffisant pour exercer une force de soulèvement et amorcer le renversement de la poutre.

L’homme a quitté la poutre du regard pendant un court moment pour déposer le serre-joint, et n’a donc pas constaté qu’elle se renversait dans sa direction.

À la suite de l’accident, celle-ci a exigé que l’employeur soumette une méthode de travail sécuritaire et attestée par un ingénieur pour le levage et le retournement de ce type de poutres et qu’il s’assure que le pont roulant utilisé lors de l’accident était en bon état.

L’employeur s’est conformé aux exigences et s’est assuré de la mise en application permanente d’une procédure spécifique pour le levage et le retournement des poutres architecturales similaires à celle impliquée dans l’accident.

Les circonstances de l’accident

Le jour de l’accident, un collègue de travail a demandé à M. Ben Romdhane de venir inspecter les soudures qu’il avait réalisées sur une poutre architecturale pesant environ 1 200 kg et de la retourner par la suite.

Celui-ci s’est rendu au poste de travail de son collègue et a inspecté les soudures. Il a ensuite attaché la poutre à sa base à l’aide d’une chaîne, qu’il a tendue en actionnant un pont roulant. Son collègue a retiré le serre-joint situé près de lui, après avoir obtenu l’autorisation de la victime, et ce dernier a retiré l’autre serre-joint. Il a alors contourné la poutre et déposé le serre-joint sur un baril situé près d’un mur.

Au même moment, la poutre s’est renversée et a frappé M. Ben Romdhane, le blessant gravement. Les services d’urgence ont été appelés sur les lieux de l’accident, et le décès du travailleur a été constaté au centre hospitalier.

Suivis de l’enquête

Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de son rapport à l’ensemble des associations sectorielles partiaires (ASP) du Québec, partenaires de premier plan dans la diffusion d’information, la formation, la recherche et le conseil en matière de santé et de sécurité du travail.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.