Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2016 - 11:21 | Mis à jour : 13:45

Une conductrice de 44 ans qui n'avait plus son permis... écope d'une amende de 2250 $

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Une femme de 44 ans de Saint-Georges qui avait perdu son permis a décidé de se payer une petite balade dans la nuit du samedi 9 juillet à la fermeture des bars.

Celle-ci fumait une cigarette alors qu'elle était en état d'ivresse sur la 1re Avenue et a aperçu un véhicule avec les portes débarrées dont le moteur tournait. Elle a embarqué dans la voiture et a roulé quelques kilomètres avant de revenir au point initial et de se faire arrêter par la police. Elle a soufflé un taux d'alcoolémie de ,22 et a reçu un billet d'infraction de 2 250 $ puisque son permis était sanctionné en vertu du code criminel. Le propriétaire de l'auto connaissait la dame et n'a pas porté plainte. Toutefois, ce dernier pourrait faire face à une accusation pour avoir laissé sa voiture en fonction avec les portes débarrées sans surveillance.

Rappelons qu'une femme de 55 ans de Saint-Benoît a reçu un constat d'infraction du même montant pour avoir commis un geste semblable le 1er juillet dernier alors qu'elle roulait illégalement au coin de la route 271 et de la rue principale.

Vol d'outils de 1000 $

Le vendredi 8 juillet dernier, un homme, travaillant dans la construction qui s'était arrêté au restaurant la Boîte à poutine de Saint-Georges situé au 17510 boulevard Lacroix s'est fait voler pour 1000 $ d'outils dans son véhicule.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.