Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 septembre 2016 - 14:23 | Mis à jour : 21:20

Décès d'un travailleur chez Les Pneus Beaucerons à Saint-Zacharie : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 3

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) a dévoilé aujourd'hui les résultats de son enquête concernant la mort du journalier Éric Poulin qui était à l'époque travailleur pour l'entreprise Les Pneus Beaucerons. L'accident a eu lieu à Saint-Zacharie.

Le 7 décembre 2015, M. Poulin et un collègue de travail se sont rendus chez un client de l'entreprise pour remplacer les pneus de deux chargeuses. Ceux-ci ont commencé leur travail en installant un appareil de levage, soit une chandelle métallique, sur un bloc de bois sous le renfort du boulon de drainage du différentiel avant. Le godet de la pelle de la chargeuse a t déposé au sol pour servir de stabilisateur. Ils ont ensuite entrepris d'enlever la valve du pneu avant droit. Pendant le dégonflement, M. Poulin s'est glissé sous la chargeuse pour installer le vérin hydraulique sous l'essieu arrière du côté droit. Les deux collègues ont procédé à l'enlèvement du pneu avant, mais ont ensuite eu beaucoup de difficulté à décoller le pneu de la jante de la roue arrière. M. Poulin s'est alors glissé à nouveau sous la chargeuse, cette fois par l'arrière, sous la pesée, afin d'installer l'outil de décollage sur la partie interne de la jante. La chargeuse s'est alors affaissée sur le travailleur, qui a été écrasé sous la pesée arrière. Le décès de M. Poulin a été constaté sur place.

Selon la CNESST, la méthode de travail utilisée pour le levage et le support de la chargeuse sur pneus était dangereuse. Selon elle, la méthode de travail a fait en sorte que trois roues du véhicule ne portaient plus au sol sur un terrain qui est en pente. L'équilibre du véhicule était donc précaire. Les outils de levage et de support requis étaient mal adaptés, détériorés et en nombre insuffisants. Finalment, la gestion déficiente des travaux de remplacement des pneus lors de service hors route exposant les travailleurs à des dangers. La méthode utilisée ne respectait pas les principes prescrits dans le manuel de l'employeur, ni les directives du fabricant de la chargeuse.

Exigences de la CNESST

À la suite de l'accident, la CNESST a exigé que l'employeur informe ses travailleurs et leur offre une formation avant de reprendre le travail de remplacement de pneus hors route. La CNESST a aussi exigé une refonte du manuel d'instruction de l'entreprise pour qu'il contienne l'information pertinente pour identifier les points où soulever tout type de véhicule hors route. L'employeur s'est depuis conformé aux exigences.

Relativement à cet accident, la CNESST a délivré un constat d'infraction à l'employeur, Les Pneus Beaucerons. Pour ce type d'infraction, le montant de l'amende varie de 16 124 $ à 64 495 $ pour une première offense, et pourrait atteindre 322 479 $ en cas de récidive.

Suivis de l'enquête

Le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d'études Mécanique d'engins de chantier afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • A quand l application de la loi C-21 qui est pourtant en force depuis 2005?

    Rejean - 2016-09-13 15:11
  • J'espère que l'employeur a quelque chose sur la conscience...

    Paul - 2016-09-14 06:51
  • Ça auras coûter la vie d Éric.....a cause de négligence de l employeur. Malheureusement ça arrive trop souvent.....sa conjointe Julie gosselin

    Julie Gosselin - 2016-09-14 11:39