Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 septembre 2016 - 18:04 | Mis à jour : 18:16

Les yeux baissés, l'air contrit, Pedro-Antonio Ovalle Leon plaide coupable à 14 des 18 chefs d'accusation

Lorraine Légaré

Par Lorraine Légaré, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Alors que l'on s'attendait à ce que le procès de Pedro-Antonio Ovalle Leon, débuté en juin, se poursuive aujourd'hui, et jusqu'au 21 septembre, avec l'audition de 18 témoins, à l'ouverture de l'audience, maître Marie-Michelle Longchamps, procureure du saisonnier guatémaltèque, impliqué dans un accident mortel, à Scott, le 22 août 2015, a plutôt fait savoir au Tribunal que son client plaidait coupable à 14 des 18 chefs d'accusation qui pesaient contre lui, mettant ainsi fin au procès.

C'est le 28 septembre qu'une date sera fixée pour les représentations sur sentence. Maître Audrey Roy-Cloutier qui, avec sa consoeur de la défense, n'en est pas encore arrivée à s'entendre sur une sentence commune, a toutefois fait savoir que, lors de l'audition sur sentence, elle entend présenter un témoin qui viendrait préciser combien de temps la Mercedes Sprinter a roulé en sens inverse sur la Route 171, à Scott, avant l'impact avec le véhicule Honda conduit par Louis-David Fournier, qui a trouvé la mort, ainsi que Dereck Bolduc-Coulombe, tous deux assis du côté du conducteur, alors que Mélinda Guay-Dionne et Gabriel Langlois, assis du côté passager, ont subi de graves blessures.

M. Langlois était présent dans la salle ce matin, ainsi que la mère de Dereck, Vicky Coulombe, et sa tante, Natacha Bolduc. L'émotion était palpable. Les yeux pleins d'eau et la voix tremblante, la mère de Dereck s'est adressée à la presse pour exprimer sa très grande colère, malgré le plaidoyer de culpabilité, et son incompréhension face au fait que, « encore de nous jours, avec toute la publicité qu'il y a, les amendes et tout, quelqu'un puisse conduire un véhicule quand il est en état d'ébriété. »

Elle ajoute qu'elle sera présente à toutes les procédures, malgré que ses proches ne lui recommandent pas de le faire, et qu'elle sera toujours présente pour son fils, qui vit toujours, pour elle. « Quand tout ça va être fini, je vais faire une messe pour Dereck, et je lui dirai : “Tiens, mon homme, je serai avec toi jusqu'au bout. Je ne peux pas faire mieux, mais je serai toujours avec toi.” »

L'audition de ce matin était présidée par la Juge Réna Émond et les procédures, pour entendre les représentations sur sentence, devraient reprendre au mois de novembre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.