Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 mars 2017 - 15:53 | Mis à jour : 16:14

Le CISSS-CA réagit aux accusations de maltraitance d’aînés à Beauceville

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Toutes les réactions 4

En réaction à un article de Tommy Chouinard publié aujourd’hui dans La Presse, selon lequel onze aînés du CHSLD de Beauceville auraient été maltraités par une préposée aux bénéficiaires, poussée à la retraite après avoir été dénoncée par des collègues, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la région tient à rassurer la population. 

L’information a été publiée aujourd’hui dans le journal La Presse, selon lequel onze aînés auraient souffert du comportement brusque et humiliant d’une préposée aux bénéficiaires à leur encontre au Centre d’hébergement et de soins de longue durée de Beauceville. Dénoncée par deux collègues à la fin du mois de février, la directrice de l’établissement Manon Trudel aurait alors suspendu la travailleuse visée par ces allégations et déclenché une enquête interne. Au début du mois de mars, cette dernière a été poussée à prendre une retraite anticipée. Alors que le journal La Presse affirme le transfert du dossier à la Sûreté du Québec, le président du comité des résidents, Michel Beaulieu, ne devrait pas commenter la situation avant l’assemblée générale du 2 avril prochain. 

Le CHSLD tient à rassurer les familles sur la sécurité de leurs proches

Suite à la publication de l'article concernant ces gestes de maltraitance, le CISSS-CA a tenu à rassurer la population par voie de communiqué. « Il est important de souligner que dès que la direction a été informée de gestes inadéquats, elle a débuté une enquête interne et pris immédiatement des mesures pour assurer la sécurité des résidents. Selon nos processus de divulgation, automatiquement, toutes les personnes concernées par les événements ont été contactées rapidement et de manière individuelle, ce qui a été le cas dans la présente situation. Les autres familles du CHSLD de Beauceville peuvent donc être rassurées en ce qui a trait à la sécurité de leur proche. » La direction a ajouté qu'une dénonciation à la police était effectuée dans ce genre de situation, selon les éléments d'information amassés au cours de leurs enquêtes internes. Le CISSS a enfin tenu à rappeler la tolérance zéro appliquée à l'égard des gestes de maltraitance envers ses usagers.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • En lui offrant le choix de prendre une retraite anticipée Mme Trudel a t'elle essayé de cacher les choses. Peut-être que la directrice de l'établissement devrait elle aussi être rencontré. À quoi ça sert de divulguer si on cache les faits. Bonne chance aux familles, tu penses qu'ils sont en sécurité et voilà!

    Lucie - 2017-03-24 18:33
  • @ Lucie, comme l'a confirmé le président provincial des usagers,M Brunet, un congédiement aurait été contesté par le syndicat et l'employé aurait pu continuer à travailler encore longtemps. Mme Trudel a très bien agit en la forçant à prendre sa retraite. En plus ,on a demandé à la SQ de faire enquête.

    Gaston - 2017-03-24 22:28
  • Comment se fait-il qu'une retraite anticipée ait été acceptée?
    La prise de la retraite est une sentence bonbon.
    À élucider...


    Anita - 2017-03-24 22:46
  • je crois que si on a expulser une personne pour un trouble avec des patients c est la meilleure facon d agir il y en a trop j ai déjà vu des maltraitances dans une hôpital psychiatrique c est atroce idnamicible on dirait que ca n est pas en voie de guérir ce probleme toute mes félécitations a la directions a la direction

    diane - 2017-03-26 22:52