Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 mai 2017 - 17:42 | Mis à jour : 17:44

Des entreprises d'isolation de toitures frauduleuses contactent des citoyens de Saint-Georges

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier
Toutes les réactions 1

Des citoyens de la Beauce ont été victimes de tentatives de fraude de la part de compagnies d'isolation de toitures et de grenier dernièrement. Les entreprises en question contacteraient les Beaucerons en leur mentionnant que leur entretoit aurait un urgent besoin de rénovations alors que ce n'est pas nécessairement le cas.

Selon le témoignage de Claire, résidente de Saint-Victor, une compagnie d'isolation de toitures de la région de Montréal serait entrée en contact avec son père qui demeure à Saint-Georges le samedi 29 avril dernier. L'entreprise semblerait cibler les personnes âgées, jeunes ou naïves selon ses dires. 

La compagnie en question aurait fait croire à son père que son entretoit et ses murs de maison avaient un urgent besoin de rénovations, d'isolation et de décontamination, en lui disant par la suite qu'une somme de 20 000 $ lui serait facturée pour la réalisation de ces travaux. « Mon frère et moi n'avons jamais constaté un flagrant manque d'isolation chez notre père qui ferait en sorte de lui faire dépenser de folles sommes en électricité », a mentionné la proche de la victime. « J'ai moi-même vu ses comptes d'Hydro-Québec qui étaient tout à fait normaux », a-t-elle renchéri. 

Menaces proférées

L'entreprise dont il est question aurait également dit au père de Claire qu'il ne pourrait plus s'assurer auprès de l'assurance habitation s'il n'acceptait pas de faire les dits travaux dans sa demeure. « Ils font peur aux gens. C'est de la vente sous pression », a-t-elle expliqué à EnBeauce.com.

Le citoyen de Saint-Georges aurait, suite à sa conversation téléphonique avec le vendeur, accepté de signer un contrat avec la dite compagnie. Le lendemain de la signature du contrat, soit le dimanche 30 avril, un entrepreneur en construction se serait présenté à la résidence du père de Claire pour effectuer le début des travaux. Une heure trente plus tard, il aurait quitté la résidence en exigeant qu'un chèque lui soit immédiatement remis au moment de son départ. « Il disait qu'il allait donner une garantie à mon père pour les réparations effectuées. Quoi de mieux pour attacher et ficeler serré quelqu'un de vulnérable », a déclaré Claire.

Résiliation du contrat

Suite au départ de l'entrepreneur, qui « n'a d'ailleurs présenté aucun permis de construction », la citoyenne de Saint-Victor ainsi que son frère ont décidé de contacter le service de police de la Ville de Saint-Georges, qui leur aurait tout de suite « mis la puce a  l'oreille comme quoi c'était la nouvelle arnaque du jour qui avait passé à l'émission La Facture » le 18 octobre 2016.

Le lundi 1er mai, l'entrepreneur en question aurait à nouveau contacté le père de Claire pour l'informer qu'il allait retourner faire des travaux chez lui durant la journée. « Lorsqu'il s'est présenté, mon frère était là. Il lui a fait comprendre que mon père n'avait plus besoin de ses services. Heureusement que nous avons pu mettre fin à ce frauduleux contrat », a-t-elle conclu. 

Selon le témoignage de la résidente de Saint-Victor, plusieurs personnes de son entourage ainsi qu'elle-même auraient également été contactées par des entreprises d'isolation de greniers du même genre il y a deux semaines.  

Prévention de la fraude

En ce qui concerne les rénovations de domicile, intérieures ou extérieures, le Centre antifraude du Canada conseille à la population :

 

  • De ne jamais laisser entrer un inconnu dans sa demeure
  • De demander des soumissions à au moins trois compagnies différentes avant d'accepter de faire affaire avec une entreprise en particulier à la hâte
  • De ne rien régler la même journée en ce qui concerne une offre faite sous pression
  • D'exiger un contrat pour la réalisation de travaux par écrit 
  • De demander à l'entrepreneur son permis de l'Office de la protection du consommateur et de noter le numéro de ce dit permis
  • De demander au vendeur sa carte d'affaires ainsi que ses coordonnées ou celles de l'entreprise pour laquelle il travaille
  • De ne payer l'entrepreneur qu'après la livraison du bien ou du service en question

D'une part, les commerçants et les entrepreneurs en construction doivent détenir un permis de l’Office de la protection du consommateur ainsi qu'être titulaires d'une licence valide de la Régie du bâtiment afin de pouvoir exercer leurs activités chez un particulier. 

D'autre part, les citoyens disposent d'une période de dix jours pour annuler un contrat qui leur a été proposé par un vendeur itinérant. 

Recommandations à la population beauceronne

Le sergent de la Sûreté du Québec de la MRC Beauce-Sartigan, Mario Thiboutot, a affirmé, lorsque questionné sur le sujet cet après-midi, ne jamais avoir entendu parler de cette situation concernant l'isolation de toitures et de greniers à Saint-Georges. « Chaque année par contre, on fait affaire avec plusieurs cas de vendeurs itinérants durant l'été qui disent se spécialiser dans la réparation des entrées de maisons asphaltées », explique-t-il. « Aussitôt que la chaleur arrive, on reçoit plusieurs appels de citoyens à ce sujet. Les faux entrepreneurs en construction réparent l'asphalte des gens de façon assez sommaire, exigent d'être payés à l'avance et chargent environ 200 ou 300 $ pour leurs travaux. Ce n'est pas nouveau », ajoute-t-il. 

Le sergent a également mentionné avoir entendu parler de plusieurs cas de vendeurs itinérants de thermopompes récemment en Beauce. Mario Thiboutot recommande donc aux Beaucerons de contacter la police s'ils doutent d'être victimes de quelconque cas de fraude.

Pour obtenir plus d’informations sur la prévention de la fraude, il est possible de consulter le site Web de la SQ ainsi que le site Web du Centre antifraude du Canada.

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Vous pouvez contacter l'Association de consommateur la plus proche (ACEF-ABE - 418 338-4755) ou encore l'Office de la protection du consommateur pour avoir de l'information sur la façon de mettre fin à un tel contrat. Le délais de résolution de 10 jours peut être porté à 1 an dans plusieurs situations.

    Francois Décary - 2017-05-04 16:31