Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 juin 2017 - 13:55 | Mis à jour : 14:03

Deux ans moins un jour de prison pour un chauffard de Saint-Elzéar

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Un homme de 50 ans a été condamné à deux ans moins un jour de prison après avoir été reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies hier au Palais de justice de Saint-Joseph.

De plus, il lui sera interdit de conduire au cours des 13 mois et 14 jours qui suivront sa libération. Le résident de Saint-Elzéar a purgé l'équivalent de 17 jours en détention provisoire.

Par ailleurs, Chantal Carrier, 41 ans de Saint-Georges, a écopé d'une peine d'emprisonnement d'un an le 15 juin dernier. Le Georgienne faisait face à plusieurs chefs d'accusation de trafic de stupéfiants, un de possession de bien criminellement obtenu et un de méfait public.

À propos de ce dernier chef, le Code criminel indique que « quiconque, avec l'intention de tromper, amène un agent de la paix à commencer ou à continuer une enquête en rapportant qu'une infraction a été commise quand elle ne l'a pas été est coupable d'un acte criminel. » La quadragénaire a d'ailleurs admis les faits qui lui étaient reprochés concernant ce dossier en particulier.

Finalement, un Sherbrookois de 36 ans a reçu une sentence de six mois de prison en lien avec des accusations d'introduction par effraction, de vol ainsi que de bris de conditions et de probation.

Daniel Lessard a déjà purgé l'équivalent de 74 jours en détention provisoire. Il lui reste donc trois mois et 16 jours à passer derrière les barreaux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.