Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 avril 2014 - 18:05 | Mis à jour : 18:09

Débat électoral entre la CAQ, le PLQ et Québec solidaire dans Beauce-Nord

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le débat entre les candidats de Beauce-Nord en vue du scrutin du 7 avril prochain se tenait ce jeudi à Saint-Joseph. De nombreux sujets ont été au cœur des discussions entre Josée Couture du Parti libéral du Québec (PLQ), André Spénard de la Coalition avenir Québec (CAQ) et Mathieu Dumont de Québec solidaire (QS).

Notons que le Parti québécois (PQ) a décliné l’offre de prendre part à l’échange qui était présenté par la radio de Sainte-Marie et organisé par la Chambre de commerce de Saint-Joseph.

L’animateur Gaston Cloutier a lancé le débat avec la thématique de la santé. À la CAQ, tout comme au PLQ, on souhaite éliminer la pratique des médecins de famille en urgence afin de permettre à ceux-ci d’aller pratiquer en région. M. Spénard a également rappelé que sous un gouvernement caquiste, les Agences de santé seront appelées à disparaître. « Le problème est dans la bureaucratie et dans les structures intermédiaires qui ne donnent pas de services directs à la population », rappelle-t-il.

Du côté du PLQ, au lieu d’abolir les Agences de santé, on souhaite plutôt revoir leur mandat, notamment au niveau des Plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM), afin de répondre adéquatement aux besoins des citoyens. Selon Mme Couture, cette initiative permettra à plus de médecins de venir pratiquer en région dans des cliniques. Par ailleurs, Mme Couture a réitéré son engagement d’améliorer la couverture ambulancière de la région en abolissant les quarts de faction. L’objectif est d’avoir un ambulancier prêt à répondre à l’appel, 24 h/24, ce que les quarts de faction ne permettent pas.

Pour le candidat de Québec solidaire, Mathieu Dumont, le réseau des CLSC est déjà bien organisé. À cet effet, son parti souhaite étendre les plages d’ouvertures de ceux-ci pour donner plus de service aux citoyens et aider à désengorger le système de santé. Aussi, QS souhaite payer les médecins annuellement plutôt qu’à l’acte afin que cela soit bénéfique à la population. Toutefois, au lieu d’amener ceux-ci dans les CLSC, M. Dumont croit que la solution passe par les super-infirmières. « Nous ce qu’on voudrait, c’est d’en avoir 800 supplémentaires », ajoute-t-il.

En ce qui a trait à l’économie, le PLQ veut instaurer un crédit pour l’exportation. « On sait qu’on a beaucoup d’entreprises ici en Beauce qui font affaire avec d’autres provinces et d’autres pays. Ce crédit est de 50 % au niveau du transport », soutient Mme Couture.

À la CAQ, on dit vouloir effectuer des coupures de 2 G$ dans les technologies de l’information et dans l’industrie des jeux vidéo. M. Spénard affirme que des investissements de 4 G$ sont effectués dans ces deux secteurs, mais que son parti veut en ramener la moitié dans les Petites et moyennes entreprises (PME).

Paperasse et bureaucratie

Pour M. Spénard, le «Passeport-entreprise » proposé par son parti permettra de diminuer la paperasse de façon considérable pour les personnes qui démarreront en affaires. « L’indice d’entrepreneuriat au Québec est de 14 % alors que dans le reste du Canada c’est 21 %. Ne vous demandez pas pourquoi il se part peu d’entreprises ici; c’est trop complexe, c’est beaucoup trop de réglementation […] heureusement qu’il y a les CLD (Centre local de développement) pour développer l’entrepreneuriat au Québec », souligne-t-il.

Mme Couture dit croire également à l’importance des CLD, mais signale que son parti veut un dossier unique avec un guichet unique dans le but de diminuer la paperasse. L’initiative consiste à rassembler les ressources offertes aux entreprises en un seul endroit et où il serait possible d’être mis en contact avec plusieurs paliers gouvernementaux.

À Québec solidaire, on croit également au guichet unique. Mathieu Dumont mentionne que Service Canada procède déjà de cette façon et pourrait être le modèle à suivre. « Les gouvernements qui fonctionnent bien commencent à développer ça [les guichets uniques] un peu partout dans le monde », fait-il remarquer.

Énergie

André Spénard déplore que le PQ ait acheté des votes en Gaspésie en subventionnant un projet d’éoliennes qui coûtera 700 M$ cette année et 1 G$ aux contribuables l’an prochain. Sur 4,3 % de la hausse des tarifs d’Hydro-Québec, il signale que 2,3 % serviront à payer le déficit engendré par ce projet.

« Le drame des éoliennes, c’est qu’elles tournent présentement comme des moulins à vent et ne produisent pas de l’électricité parce qu’on n’en a pas de besoin », lance Mathieu Dumont. L’approche de Québec solidaire est valoriser la consommation de l’énergie si surplus il y a.

De son côté, Mme Couture croit que le gouvernement précédent aurait dû demander à Hydro-Québec de rationaliser ses coûts. « Un gouvernement libéral au pouvoir demanderait à Hydro-Québec de faire ses devoirs et, s’il y a lieu, on légiférera aussi au niveau de la Régie de l’énergie », souligne-t-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.