Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 juin 2014 - 07:00

Avenir de l’édifice Bon-Pasteur : la présence d’amiante pourrait faire grimper la facture

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 9
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

En conférence la semaine dernière, le maire de Saint-Georges Claude Morin annonçait que l’édifice de la Résidence Bon-Pasteur serait démoli d’ici les cinq prochaines années en vue de la réalisation d’une maison de la culture, d’un agrandissement de la bibliothèque ou d’un stationnement.

« Soyons clairs : l’édifice Bon-Pasteur n’est pas un lieu patrimonial », clame le maire Morin, conscient des critiques que la décision du conseil peut occasionner. Celui-ci dit comprendre les gens mécontents de la situation puisque ce lieu fait partie intégrante du paysage de Saint-Georges, mais selon lui, il s’agit de la seule avenue afin de faire économiser de l’argent aux contribuables. De plus, M.Morin affirme que de nombreux problèmes structuraux du bâtiment feraient augmenter la facture des projets envisagés.

Dans les faits, il en coûte près de 100 000 $ par année pour conserver la bâtisse vide. En effet, la Ville n’occupe pas l’endroit en raison d’une bonne concentration d’amiante sur place. Selon Claude Morin, une décontamination des lieux atteindrait les 700 000 $ alors que la démolition coûterait entre 70 000 $ et 80 000 $.

Toutefois, tout dépendant de la quantité et du type d’amiante, la Ville de Saint-Georges pourrait être contrainte de payer les frais de désamiantage avant la démolition pour ne pas nuire à la santé des citoyens aux alentours et des travailleurs responsables du chantier.

Une patate chaude entre les mains de la ville

L’administration municipale précédente avait fait l’acquisition du bâtiment des sœurs du Bon-Pasteur pour la somme de 250 000 $ en 2010. À l’origine, le but de l’achat était d’utiliser les lieux pour agrandir la bibliothèque et de mettre plus de locaux à la disposition de la communauté. Or, quatre ans plus tard, rien de cela ne s’est concrétisé en raison de la présence d’amiante en grande quantité.

Comme l’affirme M.Morin, le coût du désamiantage pourrait grimper jusqu’à 700 000 $. Ainsi, l’édifice coûterait près de 1 M$ aux contribuables de Saint-Georges s’il est conservé. S’ajoutent à cela des frais de maintien d’environ 100 000 $ par année et les coûts de rénovations des lieux pour faire aboutir le projet de bibliothèque ou de maison de la culture.

D’un autre côté, si la ville choisit de démolir la bâtisse, il sera sans doute nécessaire de décontaminer les lieux afin de disposer adéquatement de l’amiante présent. Si tel est le cas, la facture totale pourrait s’élever à près de 950 000 $. S’ajoutent à cela les coûts de démolition d’environ 70 000 $ 80 000 $ évoqués par M. Morin, puis les coûts de reconstruction et de maintien des lieux pour une maison de la culture, d’un agrandissement de la bibliothèque ou d’un stationnement. Au final, l’aventure coûtera plus d’un million aux citoyens.

Autre option, celle du statu quo où la Ville peut choisir de laisser l’édifice tel quel et de mettre les projets en berne. Cependant, les coûts de maintien d’environ 100 000 $ annuellement continueront de croître année après année.

_____________________________________

Question : Selon vous, quelle est la meilleure option pour la Ville de Saint-Georges? 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • Comment ça, l'administration municipale précédente a-t-elle acheté cet édifice au coût d'environ $250,000 si plein d'amiante. Ça ne vaut pas pas une cenne noire. D' une façon ou d'une autre on se fait avoir d' 1 million avec cette patate chaude..

    Claude G. - 2014-06-10 07:10
  • Monter un projet convenable et lorsque les budgets des gouvernements provincial et fédéral le permettrons,la ville de Saint-Georges fera des demandes de subventions.

    Claude - 2014-06-10 07:28
  • J'aimerais savoir qui a fait l'évaluation de cette batisse est-ce les mêmes Ingénieurs que nous voyons défilers a la Commission Charbonneau et les mêmes qui ont montés l'eau a St-Jean de la Lande.Les religieuses étaient fieres et personne n'est décédée d'être resté dans une des belles batisses comme le Foyer.P.S. Quel est la firme d'Ingénieurs

    Bruno Poulin - 2014-06-10 09:01
  • Comment expliquer qu'à thetford mines,que tout le monde ne soit pas mort,tout est en amiante,

    Michel - 2014-06-10 11:50
  • Si la ville choisi de démolir: "il sera SANS DOUTE nécessaire de décontaminer les lieux (...), Si tel est le cas, la facture totale pourrait s’élever à près de 950 000 $. S’ajoutent à cela les coûts de démolition d’environ 70 000 $ 80 000 $(...) puis les coûts de reconstruction"

    Donc ça va probablement coûter plus chère de démolir l'édifice. Et le statu quo, c'est payer dans le vide pour remettre le problème à plus tard.

    Donc pour moi il serait économiquement logique de conserver le bâtiment, le décontaminer, et l'utiliser pour la culture comme initialement prévu.

    En plus, les travaux de démolition pourrait occasionner beaucoup de désagrément dans ce secteur hautement résidentiel, et un peu de culture à St-Georges serait grandement bienvenue.

    Même si l’édifice du Bon-Pasteur n’est pas un lieu officiellement patrimonial, pour moi il fait partie de notre patrimoine.

    Carl - 2014-06-10 12:07
  • Lien pour signer la pétition pour la conservation de l'édifice:
    https://secure.avaaz.org/fr/petition/Ville_de_SaintGeorges_de_Beauce_Contre_la_demolition_de_ledifice_BonPasteur/share/?new

    Carl - 2014-06-10 12:58
  • C'est certain que si on se base sur la définition du ministère pour jugé de l'aspect patrimonial des édifices, ces derniers se font rares à Saint-Georges. Justement, pourquoi ne pas le préserver pour le rendre patrimonial un jour?

    Et combien coûtera le projet de maison de la culture dont parle ici le maire? Quelle sera l'économie plus exactement d'un tel projet de démolition et de construction, puisque d'une façon ou d'une autre, que l'on détruise ou que l'on rénove, il faudra payer pour décontaminer?

    Frédéric Poulin - 2014-06-10 16:27
  • pour moi j ai de tres bon souvenir avec certaine fille du couvent du bon pasteur j etais le bon pasteur et elles etais de petite brebis egare j ai donc remis cest petite brebis dans le monde normal et je peux vous dire q uelle ont toutes aimer cela il n ont pas fait toute de bonne sœurs mais de bonne mere avec le temps pour dire comment le temps passe vite ont etais trois gars de louest et ont manquait l ecole pour aller voir ces masemoisellle

    un petit de la 17 - 2014-06-18 17:13
  • il me semble que d'après les explications, il n'y a pas trop de choix à faire.....trop d'argent à dépenser, alors on efface et on reprend tout à neuf et bien fait avec des subventions......surement que des gens ne seront pas d'accord alors on restera encore avec rien.....comme l'autoroute, on se chicane, on s'obstine et on ne fait rien qui vaille. Il faut finir par payer de toutes façons.......

    c-line - 2014-08-28 19:32